Aéronautique : les salariés de AAA dénoncent "l'effet d'aubaine" du plan social

 |  | 633 mots
Lecture 3 min.
Une cinquantaine de salariés s'étaient rassemblés début septembre devant le site toulousain de AAA.
Une cinquantaine de salariés s'étaient rassemblés début septembre devant le site toulousain de AAA. (Crédits : Rémi Benoit)
Les salariés de AAA (Assistance aéronautique et spatiale) lancent une nouvelle mobilisation nationale mardi 6 octobre face à ce qu'ils appellent "le pire PSE de l'histoire de l'aéronautique". Près de 700 postes sont menacés, dont 300 à Toulouse, soit près de la moitié de l'effectif. Les syndicats dénoncent des conditions de départ "au ras des pâquerettes" et "une opportunité pour licencier" alors que certains clients de l'entreprise avaient indiqué avant la crise leur volonté de se passer de la sous-traitance.

Le 25 septembre dernier, le député de la France insoumise François Ruffin a rejoint les salariés de AAA à Méaulte (Somme) dénonçant lors d'un live Facebook "le pire plan social de l'histoire dans l'aéronautique". Arnaud Robin travaille pour le sous-traitant sur la chaîne d'assemblage de l'A350 à Colomiers et il est d'accord avec la formule choisie par l'homme politique.

"Nous arrivons à la dernière journée de négociations et il n'y a pas d'avancée depuis le début. 697 postes sont menacés et au niveau des conditions de départ, tout est au ras des pâquerettes. Les personnes qui seront licenciées partiront avec un congé de reconversion minimum et l'indemnité légale", lâche dépité le délégué CFDT.

Le syndicat appelle à un rassemblement ce...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/10/2020 à 12:28 :
"C'est un secteur d'activité dans lequel les salariés, une fois recrutés, bénéficiaient de conditions de travail et de salaires très supérieures à la moyenne. " Propos totalement gratuit, vérifiez les chiffres et vous verrez qu'il y a nombre de professions infiniment plus lucratives eut égard aux années d'études. Ce n'est pas un hasard si il y a une désaffection pour les professions techniques en France. Juste à titre de comparaison le salaire d'un ingénieur en France avec quelques années d'expérience est à peine du niveau du smic suisse....
" notre donneur d'ordre dont les cadres sont déjà en partance par carrosse doré dans les EDF, Areva et autres... " Ou vous êtes en plein fantasme ou vous disposez d'informations dont vous pourriez nous faire profiter en citant vos sources...
a écrit le 06/10/2020 à 9:54 :
Travailler dans ces grandes boites donne en général pleins d'avantages par contre dès les problèmes économiques on valse pour un oui ou pour un nom. Je préfère les structures familiales avec aucun avantage en comparaison sauf celui de la stabilité et ne rien avoir à demander au contribuable ....
Réponse de le 06/10/2020 à 10:41 :
C'est un secteur d'activité dans lequel les salariés, une fois recrutés, bénéficiaient de conditions de travail et de salaires très supérieures à la moyenne. La difficulté va être pour eux de revenir sur terre et de quitter des comportements souvent "supérieurs". Pour autant, je compatis à toutes ces personnes qui vont, comme d'autres, souffrir du chômage ou réductions d'activité ...
a écrit le 06/10/2020 à 6:18 :
La honte ..... Il n' y a pas d autres mots, après avoir contribué a deux chiffres a la balance commerciale, nous sommes entrain d 'etre tout simplement exécutés sur l autel de la sous traitance, tous AAA mais aussi les ingénieurs des sociétés de services sommes trahi par notre donneur d'ordre dont les cadres sont déjà en partance par carrosse doré dans les EDF, Areva et autres... Sans même une publication des offres. Les conditions minimales de notre gouvernement et la volonté d un donneur dont le ce continue indecement de se gaver n aura qu une seule conclusion, la défiance, la malhonnêteté et la vengeance lors du re démarrage voire la trahison industrielle en allant travailler chez comac. L'incapacité des dirigeants est a son paroxysme, un peu comme si la dose d'antidépresseurs les avaient rendu impuissant...la.honte de cette classe importée a Toulouse va piquer...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :