Bosch Rodez : non plus 300 mais 515 emplois menacés

 |   |  710  mots
L'usine Bosch de Rodez peut-elle à terme fermer ses portes ?
L'usine Bosch de Rodez peut-elle à terme fermer ses portes ? (Crédits : Pierrick Merlet)
L'usine ruthénoise spécialisée dans les injecteurs pour moteurs diesel doit faire face à la dégringolade de ce marché. Premier employeur de l'Aveyron en 2003 avec 2 300 salariés, Bosch va devoir supprimer 300 emplois d'ici 2021 si aucune piste de diversification n'est engagée, alors qu'ils ne sont plus que 1540 aujourd'hui. Seulement, l'équipementier allemand vient d'annoncer que ce sont désormais 515 emplois qui sont menacés d'ici 2025.

Un discours, avant la tragédie ? Le président France-Bénélux de Bosch, Heiko Carrié, était présent à l'usine de Rodez, jeudi 4 juillet, pour prendre la parole devant l'ensemble des salariés en début d'après-midi. Une prise de parole redoutée en interne car le dirigeant a déclaré lors d'un comité de groupe le 13 juin "qu'il n'y a aucune volonté ou chemin de fermer le site, mais que les évolutions de charge de travail pourraient y conduire".

"À la demande du syndicat SUD, Heiko Carrié s'est rendu sur place pour faire un compte-rendu auprès des salariés des deux réunions qui se sont déroulés le 25 juin à Paris autour de la secrétaire d'État Agnès Pannier-Runacher, la direction France de Bosch, les élus locaux et celle du 26 juin où les directions locale et nationale ont été reçues au siège du groupe à Stuttgart (Allemagne). Au cours de cette réunion, ils ont donc estimé le sureffectif en fonction du marché pour les sites européens dédiés au diesel. Ainsi, pour Rodez, ils jugent qu'il y aurait un sureffectif de 515 emplois d'ici 2025", explique David Martins, élu syndical Sud au sein de "La" Bosch de Rodez, premier employer privé de l'Aveyron.

Néanmoins, à ces 515 emplois menacés,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :