Tisséo : échec des négociations, la grève continue

 |   |  325  mots
Les syndicalistes ont manifesté ce matin devant le Capitole, avant d'être reçus par la direction de Tisséo. En vain.
Les syndicalistes ont manifesté ce matin devant le Capitole, avant d'être reçus par la direction de Tisséo. En vain. (Crédits : Rémi Benoit)
Les négociations salariales entre la Mairie de Toulouse, la direction de Tisséo et les syndicats ont échoué, ce mercredi 20 mai au Capitole. Les chauffeurs de bus grévistes entendent poursuivre le mouvement qui dure depuis déjà sept semaines.

Le président de la régie de transport Tisséo, Marc Del Borrello, et un représentant du maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc ont reçu les quatre organisations syndicales de Tisséo, ce mercredi 20 mai à 11 h au Capitole. L'entrevue s'est achevée à 14 h 30.

Sud, la CGT, FO et la CFDT ont réclamé "2 % d'augmentation pour les bas salaires, ceux des employés et des ouvriers", indique Franck Delpérier, secrétaire de Sud Tisséo. La direction a rejeté cette demande. "Le président a bien réaffirmé qu'il n'était pas question de rouvrir les négociations", confirme-t-on chez Tisséo.

La question des filtrages abordée

Les organisations syndicales ont fait trois autres propositions : un accord d'intéressement avec prime pour les salariés, l'ouverture des négociations salariales dès la fin de l'année plutôt qu'en janvier, et l'abandon des poursuites judiciaires concernant les filtrages. La direction aurait accepté les deux premières propositions, indique-t-on chez Tisséo. Pour ce qui est des filtrages, elle se dit prête à signer un moratoire d'un an sur les poursuites judiciaires si les syndicats renoncent aux filtrages. La direction souhaite également que les grévistes distribuent les tracts à l'arrivée des travailleurs plutôt qu'au départ des bus.

Ces réponses ont été mal accueillies par les syndicats.

"On nous a menacés sur les us et coutumes syndicales (la distribution de tracts NDLR). La direction n'a pas accepté notre principe d'augmentation des bas salaires. Nous allons poursuivre la grève toute la fin de semaine et nous allons essayer de la renouveler la semaine prochaine", prévient Franck Delpérier.

Cette grève devrait prendre la même forme que les semaines précédentes : grève de 5 h 15 à 6 h 15, puis reprise plus ou moins chaotique de la circulation en fonction des filtrages.

Ce nouveau rebondissement intervient à la septième semaine de grève des conducteurs de Tisséo.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/05/2015 à 19:30 :
En lisant cet article

http://www.ladepeche.fr/article/2013/01/04/1528521-delperrier-je-ne-suis-pas-le-gagnant-du-loto.html

Je comprends pourquoi un leader syndical pousse ses collègues a la grêve puisque lui même n'a pas de soucis financiers !! Et les autres le suivent ! MDR

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :