Sur un marché qui décroit, le spécialiste de l'équitable et du bio, Ethiquable multiplie les investissements

Spécialisée dans les produits alimentaires bio issus du commerce équitable, la Scop gersoise multiplie les opérations. Après l’inauguration de sa propre chocolaterie bio, la société qui appartient à ses salariés a acheté un bâtiment agro-industriel de 1.000 m2 qui va lui permettre d’internaliser et maîtriser la production de biscuits et d’y associer son chocolat. L’objectif d'Ethiquable est de commercialiser 500.000 unités dès 2023. Un investissement important alors que le marché du bio décroit.

7 mn

Christophe Eberhart, Rémi Roux et Stéphane Comar sont les trois fondateurs de la Scop Ethiquable.
Christophe Eberhart, Rémi Roux et Stéphane Comar sont les trois fondateurs de la Scop Ethiquable. (Crédits : DR)

"Depuis le début de l'année, nous sommes, comme tous les acteurs du bio, en légère décroissance. Elle est de moins 4 %. C'est pas mal puisque la baisse du bio en grandes et moyennes surfaces (GMS) est autour de - 7 %", note Christophe Eberhart, co-fondateur d'Ethiquable.

Malgré le contexte, l'entreprise gersoise, lancée en 2003 et spécialisée dans l'importation, le conditionnement et la commercialisation de denrées alimentaires biologiques issues du commerce équitable, ne se laisse pas guider par cette tendance.

Internalisation de la production de plusieurs références

Afin de maîtriser un maximum la fabrication de ses références, la société qui appartient à ses salariés a récemment acquis un bâtiment agro-industriel de 1.000 m2 à Fleurance (Gers). Entièrement remis à neuf et aux nomes, ce nouvel outil, qui a nécessité un investissement de 2,2 millions d'euros, sera destiné à l'amélioration des processus de transformation et de fabrication et à la mise en place des outils de conditionnement des épices et du thé notamment.

Il servira principalement à internaliser la production d'une quinzaine de références de sablés et de biscuits (sucrés et salés). Ethiquable a l'ambition de travailler l'association du chocolat et des biscuits dans ce nouvel atelier qui est entré en fonctionnement il y a quelques semaines. L'objectif est de maîtriser l'ensemble de la chaîne de valeur et de monter en régime année après année.

"Les biscuits sont entièrement fabriqués avec des produits issus de filières équitables que ce soit les farines, le beurre, les œufs ou les ingrédients comme le chocolat ou les graines. Le biscuit est plus attractif lorsqu'il est associé au chocolat. Nous cherchons donc des façons innovantes d'associer les deux aliments", explique le chef du développement produit de l'entreprise.

Pour 2023, Ethiquable veut ajouter une dizaine de nouvelles recettes afin de relancer la gamme existante. L'entreprise qui commercialise près de 250.000 unités (sachets de 120 grammes) par an à l'heure actuelle, souhaite rapidement doubler ce chiffre.

Lire aussi 5 mnAgroalimentaire : la startup MiOUM veut séduire avec ses goûters gourmands et sains

La production chocolatière bientôt totalement gersoise

Pour comprendre, il faut se remémorer que cet investissement intervient quelques mois l'ouverture de la chocolaterie d'Ethiquable dans le Gers.

Lire aussi 5 mnEthiquable investit 20 millions d'euros pour une chocolaterie bio et éthique dans le Gers

Inaugurée en août 2021, celle-ci est éco-conçue et s'étend sur une surface de 5.500 m2. "Nous sommes parvenus à faire fonctionner l'usine et à obtenir un niveau de production tout à fait acceptable, qui correspond à nos objectifs", se félicite le dirigeant. L'usine a ainsi atteint son but de produire cinq tonnes de chocolat par jour.

À partir de septembre prochain, la production devrait doubler pour passer à 10 tonnes de tablettes produites au quotidien. Sur les 2.000 tonnes de chocolat bio et équitable produites par an et commercialisées par la société, la moitié est encore réalisée en Italie par un sous-traitant. Le but de cette future montée en cadence est de rapatrier l'ensemble de la production dans le Gers dès 2023.

Aujourd'hui, le chocolat représente près de 40 % du chiffre d'affaires de l'entreprise et près de 50 % du nombre d'unités vendues. La Scop pèserait pour 25 % du marché du chocolat bio en France dans les grandes et moyennes surfaces et détiendrait 2% des parts du marché du chocolat français.

Au global, la Scop revendique un chiffre d'affaires avoisinant les 80 millions d'euros en 2021, soit une consolidation par rapport à l'exercice 2020, qui a connu une croissance exceptionnelle. Une performance de +21% par rapport à 2019, liée à la crise sanitaire. "Ce que consommaient les gens au bureau ou au restaurant, ils l'on consommé chez eux", commente Christophe Eberhart. Pour 2022, les perspectives sont dans le flou.

Une hausse des coûts et des prix dans les rayons

Comme beaucoup d'autres, le coopérative est prise dans une spirale inflationniste qui fait exploser les coûts de revient, du transport, de l'énergie, des emballages, etc. "Un conteneur qui nous coûtait 2.000 dollars en Amérique latine nous coûte aujourd'hui 5.000 dollars. Toute la difficulté pour nous est de parvenir à reporter ces hausses sur les produits en magasin", précise Christophe Eberhart.

Pour l'instant, des premières hausses de prix "plutôt modestes", ne dépassant pas les 2 %, ont été appliquées sur certains produits comme le café, la farine et le jus de pomme par exemple. Des nouvelles sont à prévoir prochainement pour absorber la hausse des coûts.

"Nous arrivons à un palier que nous avons du mal à bien cerner. La pression sur le pouvoir d'achat et l'augmentation des ventes du local pèsent sur la consommation du bio et la font légèrement diminuer. Nous sommes persuadés que l'on reste sur une tendance de croissance longue", analyse-t-il.

Lire aussi 5 mnHoope lève un demi million d'euro pour proposer ses produits à la spiruline partout en France

Un impact sur 50.000 familles

Aujourd'hui, Ethiquable c'est plus de 250 références produits biologiques commercialisées sous la marque éponyme et Paysans d'ici. Le leader de l'épicerie équitable propose des cafés, thés, jus de fruits, infusions, chips, fruits secs, biscuits et depuis peu, des huiles essentielles et végétales. Le tout est distribué dans près de 5.000 points de vente en France, majoritairement dans les enseignes de grande distribution telles que Carrefour, Leclerc ou Intermarché. À l'international, il est également possible de trouver des produits de la marque en Belgique, Espagne et Allemagne.

En parallèle, pour séduire un autre type de clientèle et toujours à la recherche de solutions pur diminuer son empreinte écologique, la Scop s'est lancée dans le vrac. Elle a mis au point un meuble de distribution XXL, de 23 références, facile d'entretien, aux couleurs d'Ethiquable qui se distingue de ceux habituellement présents dans les rayons vrac des supermarchés. Depuis près d'un mois, une vingtaine de meubles sont en fonctionnement et proposent des pastilles de chocolat, des fruits secs, des céréales ou encore du café en à la vente en vrac. D'ici fin 2022, l'objectif de la structure est de compter 200 meubles dans les enseignes de grande distribution françaises.

"Aujourd'hui, les produits vrac sont sans marques. Ce sont des produits qui sont achetés par la grande distribution à différents fournisseurs au prix le plus bas possible. Cela nous permet de mettre en avant notre marque, notre démarche bio équitable, nos filières et la spécificité de nos produits. Par exemple, les amendes de Tunisie, les noix de cajou du Burkina Faso et les chocolats du Pérou, d'Haïti, etc. Les premiers résultats sont plutôt prometteurs. Cela semble correspondre à une attente d'un vrac plus qualitatif, mieux identifié."

Lire aussi 4 mnLe Toulousain V21 met le chanvre dans l'assiette

La coopérative est un pionnier du commerce équitable qui est une alternative au commerce mondial dominant et garantissant de meilleures conditions commerciales et des droits aux producteurs et travailleurs marginalisés des pays du Sud (Amérique Latine, Afrique, Asie). Elle travaille avec 90 organisations de producteurs, dont 12 en France, dans 27 pays à travers le monde, ce qui impacte positivement le niveau de vie de près de 50.000 familles d'agriculteurs et producteurs.

Elle compte près de 170 collaborateurs entre sa chocolaterie, son atelier de conditionnement/biscuiterie, son siège social gersois et la quarantaine de commerciaux réparties dans toute la France.

7 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.