La SNCF séduite par la bouteille d'eau en carton de la Compagnie des Pyrénées

Grosse prise pour la société ariégeoise la Compagnie des Pyrénées. Avec son eau minérale naturelle proposée dans un contenant en carton, la jeune entreprise a convaincu la SNCF de distribuer son eau haut de gamme dans ses trains. Tous clients confondus, elle va distribuer pas moins de 25 millions de bouteilles dès 2022.

4 mn

La Compagnie des Pyrénées va distribuer son eau dans les trains de la SNCF.
La Compagnie des Pyrénées va distribuer son eau dans les trains de la SNCF. (Crédits : La Compagnie Des Pyrénées)

Terminé les bouteilles en plastique dans les bars des TGV InOui et les Intercités de la SNCF ! Le transporteur ferroviaire vient de ficeler un nouveau contrat de distribution pour son eau à destination des voyageurs avec la Compagnie des Pyrénées pour "remplacer 100% du volume des bouteilles en plastique", selon la jeune entreprise fondée en 2017 et installée à Mérens-les-Vals (Ariège).

"C'est une énorme opportunité pour nous ! Aujourd'hui, les petites comme les grandes entreprises françaises veulent renouveler leur façon de consommer. Cela confirme notre vision, celle de consommer une eau plus éco-responsable", se réjouit Sébastien Crussol, le cofondateur de la société avec Damien Chalret Du Rieu, joint par La Tribune après l'officialisation de ce contrat.

L'entité française a été séduite par l'innovation de cette société basée dans la région Occitanie, à savoir une bouteille d'eau en carton, grâce à un contrat d'exclusivité pour l'exploitation en France signée avec la société Tetra Pak à l'origine de ce nouveau format.

Lire aussi 5 mnUne bouteille d'eau en carton ? L'innovation de la Compagnie des Pyrénées

Ainsi, ce contenant composé à 88% de matériaux renouvelables sera proposé en format 33 cl pour l'eau minérale plate. Par ailleurs, la marque Eau Neuve, qui se place comme une eau haut de gamme de par sa composition (PH à 7), sera aussi proposée sous forme de canette en aluminium pour sa gamme gazéifiée.

Les transporteurs et l'événementiel en ligne de mire

Au départ du projet de la Compagnie des Pyrénées, la SNCF était "une cible initiale", selon Sébastien Crussol, pour le duo de fondateur, mais "la Covid-19 nous a fait attaquer le marché différemment" de par le fait que ce type d'entreprise a tourné au ralenti pendant 18 mois. Toujours côté transport, l'entreprise ariégeoise veut aussi séduire les compagnies aériennes. "On commence à attaquer le marché", commente le dirigeant qui vise principalement des compagnies et leurs vols au départ de la France afin de limiter l'empreinte carbone de ses produits.

Finalement, les premiers contrats significatifs pour la Compagnie des Pyrénées ont été les grandes et moyennes surfaces (GMS) par l'intermédiaire de deals avec les enseignes Franprix et Monoprix. Malgré ces deux premières prises de guerre, le nouvel acteur du marché veut continuer à s'étendre sur ce segment.

De plus, la société vise aussi les festivals et les événements BtoB. Elle a par exemple fourni son eau au renommé festival de musique Les Francofolies de La Rochelle (Charente-Maritime), lors de sa dernière édition. Par ailleurs, l'acteur de l'agroalimentaire vient de nouer un contrat majeur, pour cinq à huit millions de bouteilles par an, pour de la distribution en BtoB dès janvier 2022 et dont les détails seront dévoilés ultérieurement.

Douze recrutements à venir

Malgré ces premiers pas prometteurs sur le marché, la Compagnie des Pyrénées est loin de son ambitieux objectif initial des 30 millions de bouteilles vendues en 2021. Selon la direction, ce sont sept à huit millions d'unités qui seront vendues avant la fin de l'année, et entre 25 et 30 millions en 2022, avant une croissance d'un tiers en 2023.

"En 2021, nous avons subi, comme beaucoup, la crise de la Covid avec un retard dans le début de la production et un retard sur le développement commercial. Par conséquent, notre montée en puissance est plus lente que prévue mais ce n'est rien d'inquiétant", veut rassurer Sébastien Crussol.

Malgré tout, l'entreprise qui va boucler l'année avec un chiffre d'affaires autour des 10 millions d'euros va accélérer ses recrutements pour répondre à la demande. Aujourd'hui de 30 personnes, les équipes qui s'activent dans 6.600 m2 de locaux vont accueillir 12 nouveaux salariés d'ici juin 2022. À une particularité près, à savoir que tous les salariés embauchés vivent dans un rayon de 25 kilomètres autour de l'usine. Cette dernière affiche d'ailleurs une capacité de production de 200 millions de bouteilles par an, de quoi voir venir pour la société qui veut allier préservation de l'environnement et impact positif sur son territoire d'accueil.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.