Déconfinement : Lyra dématérialise le paiement en terrasse

Le groupe toulousain Lyra, spécialiste de la sécurisation des opérations monétiques et des paiements en e-commerce, s'est associé avec la plateforme de réservation Reservation Online pour proposer de payer à la terrasse d'un bar ou d'un restaurant directement depuis son téléphone en flashant un QR code disposé sur la table. Malgré la fermeture des commerces de proximité au gré des confinements, le groupe Lyra a stabilisé son activité en 2020 et recrute actuellement une dizaine de collaborateurs.

4 mn

Lyra propose le paiement dématérialisé en terrasse.
Lyra propose le paiement dématérialisé en terrasse. (Crédits : Rémi Benoit)

"C'est une solution que j'aurais aimé connaître même hors période de Covid lorsqu'il fallait faire la queue dans des restos à Toulouse pour aller payer parce qu'il y avait seulement deux terminaux de paiement et 20 clients dans la file d'attente", lance Anton Bielakoff, directeur général de Lyra.

Implanté à Labège, au sud de Toulouse, le groupe spécialisé dans la sécurisation des opérations monétiques et des paiements en e-commerce, s'est associé avec la plateforme de réservation lilloise Reservation Online pour proposer de payer à la terrasse d'un bar ou d'un restaurant directement depuis son téléphone.

Des QR codes sont disposés sur les tables. Il faut flasher ce code pour accéder au menu. Le client saisit par exemple le nombre de bières qu'il souhaite commander et le serveur est prévenu. Ensuite, au moment de payer, il peut directement régler depuis son smartphone. Et cela permet aussi un gain de temps à la fois pour le client et le restaurateur lorsque les terrasses sont très étendues comme c'est le cas désormais avec les jauges à 50%.

Anton Bielakoff, directeur général de Lyra

Encore faudra-t-il convaincre les restaurateurs de franchir le cap. "Pendant la crise Covid, nous avons vu beaucoup de marchands qui d'habitude ne font que du paiement de proximité et qui ont commencé à essayer de se mettre sur des plateformes en ligne. Il faut que le restaurateur veuille faire un pas vers le paiement dématérialisé", ajoute-t-il.

Un outsider sur le paiement e-commerce

Avec ce nouveau service, la société qui fête ses 20 ans cette année, ajoute une corde de plus à son arc. Le groupe Lyra (350 collaborateurs, 70 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2020) dispose de deux grandes activités. La première, c'est la sécurisation des paiements e-commerce via sa plateforme phare Payzen qui lui a permis de tirer son épingle du jeu dans un marché qui a explosé ces dernières années.

Lire aussi 4 mnLyra lance le paiement via Whatsapp et va tripler la surface de ses bureaux à Labège

"Atos a été le premier sur cette activité mais aujourd'hui il perd des parts de marché avec l'arrivée de nouveaux acteurs dont nous faisons partie. Nous équipons 50.000 sites de e-commerce en France, ce qui fait 20% du marché hexagonal. Nous avons notamment gagné du terrain sur les marques blanches pour les banques (une solution de paiement fournie par Lyra aux couleurs de la banque). Nous travaillons avec la Société générale, la Caisse d'Épargne, la Crédit du Nord, la Banque populaire et BNP à l'international. Avec la Covid, nous avons connu une très forte croissance du e-commerce, aussi bien en France qu'à l'étranger, en Amérique Latine notamment", remarque le dirigeant.

Une dizaine de postes ouverts

Lyra réalise 45% de son chiffre d'affaires à l'international via dix filiales (Algérie, Allemagne, Brésil, Chili, Espagne, Inde, Mexique, Argentine, Colombie et Pérou). En revanche, l'entreprise a vu son activité d'authentification des terminaux de paiement lourdement impactée par la fermeture des commerces de proximité au gré des confinements. "En France, sept transactions sur dix (hors grande distribution) passent par nous. Quand vous insérez votre carte dans un terminal, nous authentifions le terminal et vérifions que la personne est solvable. Nous collectons la transaction et l'on crédite les commerçants chaque soir. Nous avons sécurisé et transmis 20 milliards de paiements en 2020 dans le monde", rappelle Anton Bielakoff.

Au final, le chiffre d'affaires de Lyra est resté stable en 2020, un moindre mal même si elle s'attendait avant le début de la crise sanitaire à voir son activité bondir de 20%. La société continue actuellement de recruter sur une dizaine de postes. "Le marché reste très tendu notamment sur les métiers de développement informatique. Nous recherchons également des collaborateurs pour du support aux marchands lors de la mise en place de leur site internet, mais aussi à l'administration des ventes, à la facturation, etc", énumère l'entrepreneur.  Le groupe embauche en moyenne 40 personnes chaque année.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.