Le Crédit Agricole Toulouse 31 “a connu des périodes de risque bien plus élevées”

 |  | 792 mots
Lecture 4 min.
Le Produit Net Bancaire (PNB) du Crédit Agricole Toulouse 31 s'établit à 252 millions d'euros en 2020, en baisse de -0,6%.
Le Produit Net Bancaire (PNB) du Crédit Agricole Toulouse 31 s'établit à 252 millions d'euros en 2020, en baisse de -0,6%. (Crédits : Reuters)
Malgré la crise, le Crédit Agricole affiche des résultats financiers stables en Haute-Garonne pour l’année 2020, avec un produit net bancaire en légère baisse (-0,6%) à 252 millions d’euros. Prévoyante quant aux difficultés financières que vont rencontrer certains secteurs d’activité en 2021, elle a déployé plusieurs dispositifs d’accompagnement tout au long de la crise.

"La caisse régionale a connu des périodes de risque bien plus élevées", estime Nicolas Langevin, le directeur général de la caisse régionale du Crédit Agricole Toulouse 31, en parlant des capacités de remboursement de ses clients ayant eu recours à un crédit en 2020. Une crise qui serait "plus sanitaire qu'économique" selon lui, sans toutefois ignorer les graves difficultés financières rencontrées par une partie de la clientèle de la caisse régionale, notamment dans les secteurs d'activité les plus touchés par les restrictions sanitaires mises en place par l'État.

Lire aussi : Épargne post-Covid : du crowdfunding citoyen pour relocaliser l'industrie en Occitanie

Les résultats financiers de la caisse régionale pour l'année 2020 sont tout de même stables. Le produit net bancaire (PNB) du Crédit Agricole Toulouse 31 s'établit à 252 millions d'euros en 2020, en baisse de -0,6% sur un an. Quant au résultat net social, la baisse est plus marquée (-24,7%, soit 50,4 millions d'euros) mais justifiée pour le directeur général par la mise en place de "provisions pour préparer les risques à venir". Le Crédit Agricole explique cette décision par une anticipation de "l'augmentation des défaillances d'entreprise dont le taux actuel est maintenu artificiellement bas par les aides". Des propos qui font écho à ceux de la Banque de France, qui a comptabilisé 463 défaillances d'entreprises en 2020 en Haute-Garonne, contre 803 en 2019. Les conséquences économiques de la crise sanitaire sur certaines entreprises se feront donc réellement ressentir sur les prochains mois de 2021 voire 2022.

Lire aussi : Économie : le Crédit Agricole se veut optimiste face à "une atmosphère générale bien trop sombre"

80% des clients de la banque reportent leur remboursement PGE

D'autant que beaucoup de sociétés ont fait appel aux PGE (prêts garantis par l'Etat), un dispositif qui a concerné 3.200 clients pour un total de 357 millions d'euros. "20% des entreprises remboursent le PGE dans les délais initiaux et 80% le reportent. Sur ces 80%, 60% demandent à l'amortir (étaler dans le temps)", détaille Nicolas Langevin. Sur l'ensemble des crédits accordés par la banque au logo vert, 7.000 reports ont été accordés pour un montant de 55 millions d'euros. Des prêts rebond (sans garantie, avec un taux à 1% et sans frais de dossier) ont été accordés à 2.100 clients fragiles pour les aider à assainir leur situation financière.

Lire aussi : Startup & PGE : "les banques ont joué le jeu", selon la présidente de la French Tech Toulouse

Si la crise a provoqué un afflux d'épargne (+27% de dépôts à vue) au sein de la banque, les réalisations de crédits (portés par les prêts garantis par l'Etat) progressent tout de même de 7,2%. D'ailleurs, les encours de crédits (montant total des crédits émis par la banque n'ayant pas encore été remboursés) ont progressé de 9,2% en 2020, une variation provoquée en partie par l'augmentation du recours aux crédits d'habitat (+9%). Au global, le portefeuille de contrats de la caisse haut-garonnaise du Crédit Agricole a progressé de 7,7% en un an.

Lire aussi : La Banque Courtois, une institution toulousaine menacée de "disparition" ?

Des mesures de soutien financier

Face à cette situation de crise, la caisse régionale du Crédit Agricole Toulouse 31 a mis en place un certain nombre de mesures d'accompagnement auprès de ses clients et partenaires en 2020, tout comme la Banque Populaire. La section mutualiste a par exemple fait un geste de 4,4 millions d'euros à destination de plus de 700 professionnels pour compenser une partie de leurs pertes d'exploitation. 330.000 euros ont été versés à des Ehpad et à des associations d'aide à domicile de la Haute-Garonne.

La banque s'est aussi prêtée au jeu du versement de liquidités dans des fonds de relance. 496.652 euros ont, par exemple, été versés dans un fonds de solidarité destiné aux personnes âgées les plus touchées par l'épidémie. En lien avec le monde professionnel, le groupe Crédit Agricole a investi 100 millions d'euros dans le fonds dédié au rebond des PME et ETI de la filière aéronautique créé par l'Etat, et des sommes non-communiquées dans le fonds d'accompagnement au capital des PME et ETI non-cotées du secteur de l'agroalimentaire créé par l'Union européenne et dans le fond tourisme mis en place par la région Occitanie.

Lire aussi : Les collectivités d'Occitanie débloquent 80M€ pour le tourisme via le plan L'OCCAL

Les fonds propres prudentiels de la caisse régionale s'élèvent à 996 millions d'euros. Nicolas Langevin, le directeur général du Crédit Agricole Toulouse 31, est positif quant à l'avenir et pense que la situation économique devrait reprendre une activité normale dès cet été.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :