À Toulouse, le président de la Banque Courtois remplacé par un cadre de Société Générale

 |  | 896 mots
Lecture 5 min.
La Banque Courtois est une véritable institution à Toulouse.
La Banque Courtois est une véritable institution à Toulouse. (Crédits : DR)
En pleine fusion entre le groupe Société Générale et les filiales du Crédit du Nord, la Banque Courtois change de mains. Stéphane Bourdonnec, à la tête de la délégation Sud-Est de Société Générale a été choisi pour prendre la présidence du directoire de la banque toulousaine et remplacer Hervé Rogeau qui part à la retraite. Une décision vue comme "un signal très négatif" par les syndicats qui craignent toujours "une disparition" prochaine de la Banque Courtois.

"Cette nomination ne doit rien au hasard", glisse Frédéric Guyonnet, président du SNB (syndicat national des banques) CFE-CGC. Le 21 janvier, à la faveur d'un e-mail adressé à l'ensemble des salariés, Sébastien Proto, directeur général adjoint de La Société Générale, en charge des réseaux, fait un point d'étape sur le rapprochement entre la banque au logo rouge et noir et ses filiales du Crédit du Nord. "La mise en œuvre de ce projet nécessite de mettre en place une organisation spécifique et d'avancer le plus rapidement possible pour lancer notre nouvelle banque au plus tard en 2023", indique-t-il. En plus de dévoiler des référents pour les différents chantiers de la réorganisation, le dirigeant annonce une série de nominations croisées entre les deux réseaux "pour faciliter la mise en œuvre effective de la fusion et favoriser le rapprochement culturel entre les deux enseignes".

À Toulouse, Stéphane Bourdonnec, jusqu'ici à la tête de la délégation Sud-Est de Société Générale prendra...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :