France Relance : Freyssinet Aéro Equipment mise sur une fonderie titane 4.0 pour se démarquer

 |  | 580 mots
Lecture 3 min.
Freyssinet Aéro Equipment investit huit millions d'euros dans une fonderie titane.
Freyssinet Aéro Equipment investit huit millions d'euros dans une fonderie titane. (Crédits : Rémi Benoit)
Le sous-traitant tarnais Freyssinet Aéro Equipment investit huit millions d'euros pour s'équiper d'une fonderie titane numérisée. L'entreprise a reçu un coup de pouce de France Relance pour développer ce savoir-faire stratégique, principalement détenu à l'heure actuelle par des sociétés américaines. Une dizaine de personnes seront recrutées en 2021 pour le projet et 50 emplois pourraient être créés à plus long-terme.

C'est en misant sur l'un des plus vieux métiers du monde, que Freyssinet Aéro Equipment compte se démarquer dans l'univers très concurrentiel de la sous-traitance aéronautique mécanique. Cette PME tarnaise d'une centaine de salariés investit huit millions d'euros pour créer une fonderie titane 4.0, dernière pierre à l'édifice de la diversification de la société.

"Depuis que j'ai repris la société en 1994, j'ai fortement développé l'activité aéronautique sans participer à la supply chain d'Airbus. Nous réalisons de l'usinage de pièces plutôt pour les équipementiers, notre plus gros client étant Safran. Pour nous différencier du sous-traitant en mécanique simple, nous avons ajouté au...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/01/2021 à 13:40 :
Si la cupidité des actionnaires milliardaires reculent pour une raison ou pour une autre, miser sur ce beau matériau qu'est le titane, particulièrement interessant et certainement peu exploité du fait de la cupidité maladive de nos investisseurs qui ne veulent que du pas cher et du jettable actuellement, est à mon avis une excellente idée, en soi su moins ce que l'on ne pourra jamais reprocher à qui que ce soit.

Quand on a une bonne idée et que les banquiers ne la financent pas c'est uniquement la faute aux banquiers si elle ne sort pas. A savoir l'histoire de l'UE depuis au moins 1992.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :