Market place : mélanger commerces d'excellence d'Occitanie et culture, "La Bonne Idée" ?

 |  | 789 mots
Lecture 4 min.
Katie Nat (deuxième en partant de la gauche) et Jérôme Sion (tout à droite) veulent faire de La Bonne Idée une market place de l'excellence régionale, mêlant commerces et culture.
Katie Nat (deuxième en partant de la gauche) et Jérôme Sion (tout à droite) veulent faire de "La Bonne Idée" une market place de l'excellence régionale, mêlant commerces et culture. (Crédits : Rémi Benoit)
Afin de se différencier des markets places qui ont émergé, des porteurs de projet ont mis sur pied "La Bonne Idée", qui compte mélanger commerces et artisans d'excellence de l'Occitanie et programmation culturelle virtuelle. Si la plateforme numérique verra le jour le 15 décembre, un jumeau physique dans un lieu emblématique toulousain pourrait voir le jour dans les mois à venir. Les détails du projet présentés exclusivement dans La Tribune.

Derrière la façade d'une petite boutique, place Rouaix à Toulouse, se mélangent maroquinerie, prêt-à-porter, salon de coiffure et soins de beauté. Un univers dédié à la féminité qui n'est autre que l'antre de Katie Nat, une entrepreneuse toulousaine qui s'est construite une solide réputation à travers le montage de boutiques éphémères. "Ma conception a toujours été de mélanger les genres. C'est en sortant du cadre, qu'on peut s'enrichir à travers d'autres univers", témoigne-t-elle, comme le démontre l'environnement qui nous entoure.

Mais aujourd'hui, elle voit les choses en grand pour son concept du "macronisme commercial" si nous osons l'appeler ainsi. À l'occasion du premier confinement, puis du second, la commerçante et entrepreneuse a profité de la période d'arrêt (forcé) de son activité pour imaginer dupliquer son modèle, qui lui réussit, en version numérique. À l'image des dizaines de boutiques en ligne qui ont émergé ces...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :