Airbus lance un nouvel avion d'affaires intercontinental

L'avionneur européen Airbus a dévoilé ce mardi 6 octobre l’avion d’affaires ACJ TwoTwenty. Basé sur l'A220-100, l'appareil pourra parcourir une distance de 10 500 km et sera prêt à s'envoler début 2023. Malgré la crise de la Covid, Airbus affiche son optimisme sur le devenir de ce nouvel appareil qui a déjà reçu six commandes.

2 mn

Airbus a imaginé un nouvel avion d'affaires pour des trajets intercontinentaux.
Airbus a imaginé un nouvel avion d'affaires pour des trajets intercontinentaux. (Crédits : Airbus)

Airbus accueille un nouvel appareil dans sa gamme d'avions d'affaires. L'avionneur européen a présenté mardi 6 octobre les contours du futur ACJ TwoTwenty. Il s'agit d'une version dérivée de l'Airbus A220-100, qui a été repensé pour accueillir une clientèle VIP.

"Nous avons observé, ces dernières années, une demande pour des cabines plus grandes dans les avions d'affaires. En dix ans, leur taille a augmenté de 20 à 30 %", explique Benoit Defforge, le président d'ACJ (Airbus Corporate Jets).

L'ACJ TwoTwenty pourra accueillir jusqu'à 18 passagers dans une cabine d'une surface totale de 73 m2. "Elle dispose de six espaces de vie de 12 m2 chacun. À l'entrée de l'appareil, on trouve un bar et un espace pour cuisiner. Ensuite, il y a le lounge puis les suites privées", décrit Sylvain Mariat, responsable du design de la cabine.

airbus corporate jet

Basé sur l'A220-100, l'ACJ TwoTwenty pourra parcourir une distance de 10 500 km sur un trajet de 12 heures (Crédits : Airbus).

L'aviation d'affaires moins impactée par la crise

L'appareil sera en mesure de voler pendant 12 heures sur 10 500 km. "Il pourra relier des liaisons comme Londres-Los Angeles, Tokyo-Dubai", indique Richard Gaona, président de Comlux.

Cette compagnie aérienne suisse a été choisie pour réaliser l'aménagement des 15 premières cabines. L'opération sera réalisée depuis son centre de finition à Indianapolis (États-Unis). Par ailleurs, Comlux a annoncé avoir acheté deux de ces appareils. Quatre autres commandes émanent de clients ayant souhaité conserver l'anonymat. Airbus a annoncé que les premiers appareils seront prêts à voler début 2023.

Si l'aviation commerciale connaît de fortes turbulences avec la crise sanitaire, la reprise a l'air mieux engagée pour les vols d'affaires.

"Nous avons commencé à travailler sur cet avion bien avant la Covid. Pour autant, le nombre d'heures de vol est resté important et la reprise de l'activité est plus rapide. D'ailleurs, le carnet de commandes de nos ACJ n'a pas bougé. De nouveaux venus ont également fait leur apparition dans ce secteur de l'aviation d'affaires tandis que d'autres, déjà propriétaires de jets d'affaires, cherchent un modèle qui leur permet de monter en gamme. L'aviation d'affaires est beaucoup moins impactée à l'heure actuelle que les compagnies aériennes", estime Benoit Defforge.

Airbus reste optimiste sur le devenir de ce nouvel appareil. Plus de 200 avions d'affaires de l'avionneur européen sont exploités actuellement dans le monde.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 06/10/2020 à 21:57
Signaler
Airbus semble faire feu de tt bois pour investir ts les pans de l'aviation civile et ds ce cas, les jets d'affaires. Car, comme on l'a vu avec le confinement généralisé et la fermeture des frontières, les vols à la carte par jets privés ont fait car...

à écrit le 06/10/2020 à 20:51
Signaler
Superbe effort pour l'empreinte carbone. 10 ou 15 tonnes de co2 par passager sur un long courrier. Tout ça va dans le bon sens. Bravo airbus.

le 06/10/2020 à 22:55
Signaler
Pourriez vous étayer vos affirmations par des données factuelles et comparer avec la consommation d'un SUV roulant avec une seule personne à bord comme c'est la plupart du temps le cas...

le 07/10/2020 à 10:31
Signaler
@Dogleg, l'un et l'autre sont à rejeter...

le 07/10/2020 à 19:52
Signaler
"l'un et l'autre sont à rejeter.." oui, mais encore? Un peu court comme explication. A ce compte il n'y a plus qu'à imposer à tout le monde de rouler dans un seul type de véhicule, pourvu du moteur le plus possible au nom d'un impératif décidé autori...

le 07/10/2020 à 20:27
Signaler
C est pas airbus le probleme mais le covid et les ecolos Airbus transportera les riches et les pauvres prendront le bateau ..rappelez vous les Paquebots.. ont y revient

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.