Ratier-Figeac résiste à la crise aéronautique grâce à son activité militaire

 |  | 834 mots
Ratier-Figeac poursuit la construction d'un centre d'excellence pour les hélices.
Ratier-Figeac poursuit la construction d'un centre d'excellence pour les hélices. (Crédits : Ratier-Figeac)
L'équipementier lotois Ratier-Figeac peut compter sur son activité militaire pour compenser les baisses de cadences dans l'aviation commerciale. Le sous-traitant poursuit la construction de son centre d'excellence des hélices d'avions qui devrait être opérationnel en fin d'année et envisage une relocalisation dans le Sud-Ouest d'une partie de sa production réalisée à l'étranger.

C'est l'un des deux géants aéronautiques du Lot. Ratier-Figeac est implanté depuis plus de 100 ans dans la commune de Figeac. Cette filiale du groupe américain Collins Aerospace fabrique des hélices pour ATR, Airbus, Bombardier... Mais contrairement à la majeure partie de la filière aéronautique du Sud-Ouest, et notamment son voisin Figeac Aéro qui doit annoncer un plan social début septembre, Ratier-Figeac résiste plutôt bien à la crise actuelle.

"Avec le confinement et l'arrivée du virus, les équipes se sont très vite reconfigurées. Les opérations de fabrication ont été arrêtées moins d'une semaine, se remémore Jean-François Chanut, président de Ratier-Figeac et directeur général de Propeller Systems (l'entité qui regroupe Ratier-Figeac, son antenne au Maroc et un site de production à Windsor Locks aux États-Unis).

Le militaire pèse 40% du chiffre d'affaires

Bien sûr, ajoute-t-il, "les cadences de production ont été drastiquement modifiées au deuxième trimestre et l'activité après-vente s'est quasiment...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/08/2020 à 9:17 :
Je connais plusieurs ingénieurs chez Ratier Figeac que j'ai visité il y a 20 ans : oui c'est très important d'avoir une activité militaire, de construire des equipement militaires pour l'aeronautique française donc pour l'armée de l'air, pour l'alat. L'ingénieur que je connais le mieux est concepteur de cokpit d'heicoptère et il est très inventif. On a travaillé ensemble à l'ENSAM à Paris. Après son diplôme d'ingenieur il a quitté Paris et est revenu travaillé chez Ratier Figeac. Celà fait vingt qu'il est ingénieur chez Ratier. Ratier FIgeac est institution a Figeac. Il y travaillera jusqu'à sa retraite en 2039.
a écrit le 25/08/2020 à 19:22 :
Pareil pour Airbus , Boeing , Safran et beaucoup d'autres ,,,, sauf les airlines , loueurs de voiture , hoteliers , traiteurs ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :