Midi Music se lance dans la vente d’instruments d'occasion

 |   |  454  mots
Jacky Auzel a voulu faire de son magasin un véritable lieu de vie.
Jacky Auzel a voulu faire de son magasin un véritable lieu de vie. (Crédits : Midi Music)
L'enseigne toulousaine Midi Music vient d'inaugurer un nouvel espace au sein de son magasin. Celui-ci, nommé "music occazz", est dédié au rachat et à la revente d'instruments d'occasion. Le magasin s'équipe également d'une scène de 60 m2 qui accueillera différents événements. L'entreprise familiale, qui compte 15 salariés, affiche un chiffre d’affaires global de près de 3 millions d’euros.

Après 42 ans d'activité, Midi Music se met à l'occasion. Le magasin toulousain, vendeur d'instruments de musique, a ouvert un espace d'occasion. Elle est la première enseigne d'Occitanie spécialisée dans les instruments de musique à le faire. Cet espace de 650 m2, du nom de "music occazz", permet aux amateurs et aux professionnels de vendre ou acheter des instruments de seconde main, sur le principe du dépôt-vente. Pour autant, si le vendeur ne souhaite pas attendre que quelqu'un achète son instrument, le magasin assure pouvoir le lui racheter.

"C'est suite à une forte demande de la part des musiciens que nous avons décidé de nous mettre à l'occasion. Certains de nos clients n'ont pas forcément les moyens de se payer du neuf et d'autres confiaient ne pas trouver d'endroit où revendre leurs anciens instruments avant de s'en racheter des neufs", explique Jacky Auzel, fondateur de Midi Music.

Pour le moment, 150 produits d'occasion sont en vente. Ceux-ci sont entièrement révisés, évalués et garantis pour trois mois. Autre nouveauté, Midi Music vient de construire une scène de 60 m2, ouverte aux amateurs et aux professionnels, dans ses locaux.

"Les fournisseurs aiment envoyer leurs collaborateurs au sein de notre magasin pour faire des démo de leurs nouveautés. Nous leur avons donc fait une scène puisqu'avant ils faisaient cela entre deux amplis. Ce sera utile pour les groupes aussi qui veulent présenter leur dernier album et nous organiserons des événements réguliers pour rassembler les Toulousains à l'occasion de showcases", annonce le fondateur.

Plus de 25 000 articles à la vente et une surface de 2000 m2

C'est en 1977 que Jacky Auzel, musicien professionnel, a ouvert son premier magasin de 50 m2 rue Matabiau. Aujourd'hui, il dispose de 2 000 m2 de surface de vente sur l'avenue de Larrieu, à Toulouse. Ses clients, aussi bien des musiciens professionnels, des amateurs ou des écoles de musique ont accès à tout l'attirail du guitariste, du bassiste, du claviériste du batteur ou encore du percussionniste. En tout, l'enseigne compte entre 25 et 30 000 articles. Son magasin, le musicien a voulu en faire un véritable lieu de vie. Et ceci, pour se démarquer de ses concurrents et surtout des marketplaces.

"Nous ne vendons que très peu en ligne. Nous ne voulons pas nous battre contre ces géants du net. Nous vendons donc essentiellement en magasin, c'est pourquoi nous avons voulu en faire un lieu convivial et de rencontres pour les musiciens. C'est un plus comparé aux vendeurs en ligne", affirme le dirigeant.

L'entreprise familiale affiche aujourd'hui un chiffre d'affaires global de près de 3 millions d'euros par an. Elle compte 15 collaborateurs, tous musiciens, et vient d'embaucher deux salariés suite à la création de l'espace d'occasion.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :