Medicalib, le Doctolib des visites à domicile, séduit à Toulouse

 |   |  653  mots
Medicalib comptabilise 10 000 utilisateurs par mois.
Medicalib comptabilise 10 000 utilisateurs par mois. (Crédits : STEPHANE MAHE)
Disponible depuis sa création à Toulouse, Medicalib est une plateforme qui facilite la prise de rendez-vous à domicile entre les patients et les infirmiers libéraux, les sages femmes ou encore les kinésithérapeutes. Avec son service, la startup parisienne séduit déjà 100 professionnels de santé dans la Ville rose.

Trouver en moins d'une heure une sage-femme, un kinésithérapeute ou un infirmier libéral disponible pour une visite à domicile, c'est ce à quoi s'engage Medicalib. "En moyenne, l'opération ne prend que 21 minutes", précise Louis Josse, directeur des opérations de la startup. La jeune pousse, qui a vu le jour en 2017, est une plateforme de mise en relation entre patients et professionnels de santé, comme il en existe plusieurs aujourd'hui.

"Notre différence avec ces services est que nous sommes surtout développés sur les professionnels de santé qui peuvent se déplacer à domicile. Doctolib, par exemple, propose peu de visites à domicile et ne regroupe pas beaucoup d'infirmiers libéraux. De plus, nous proposons un service et un suivi vraiment spécifique aux patients", explique Louis Josse.

Pour faire une demande de soins, les futurs patients doivent remplir un formulaire assez détaillé (type de soins, récurrence, adresse, disponibilités...) sur le site de Medicalib. Une fois la demande de prise en charge faite, la plateforme l'envoie aux professionnels de santé les plus proches par SMS. Ces derniers peuvent accepter ou non la requête. S'ils y répondent favorablement, ils appellent le patient pour déterminer le créneau horaire du rendez-vous.

Un service qui séduit puisque Medicalib comptabilise 10 000 utilisateurs par mois, dont 1 000 patients en Occitanie. Leur nombre est en augmentation de 10% par mois.

6 000 professionnels de santé abonnés

Au départ, la plateforme était seulement ouverte aux infirmiers libéraux. En effet, Mathieu Lardier et Nicolas Baudelot, les deux fondateurs de Medicalib, avaient à cœur de faciliter l'acquisition de patientèle pour ces professionnels de santé.

"La mère de Mathieu Lardier est infirmière libérale. Elle estimait qu'il manquait un système lui permettant de renouveler sa patientèle. De plus, de nombreux patients lui disaient ne pas trouver facilement des infirmiers disponibles pour des visites à domicile. C'est ce qui a donné naissance à Medicalib", raconte le directeur des opérations.

En mai 2019, le service s'est étendu aux sages-femmes et kinésithérapeutes. Aujourd'hui, ce sont 6 000 professionnels de santé qui sont abonnés à Medicalib, en France. 90 % d'entre eux sont des infirmiers libéraux. Le reste englobe les kinésithérapeutes et les sages-femmes. En Occitanie, ce sont 200 professionnels de santé qui utilisent Medicalib. À Toulouse, où le service est présent depuis 2017, ils sont au nombre de 100.

"Nous leur apportons des patients, nous renouvelons leur patientèle et nous leur laissons la possibilité de choisir les soins qu'ils veulent ou non exercer et le secteur, à la rue près, où ils acceptent de se rendre pour une visite à domicile. Nous leur donnons aussi l'occasion de tester notre plateforme gratuitement pendant un mois. Les professionnels de santé sont donc très satisfaits du service que nous leur proposons et ils se désabonnent assez peu," détaille Louis Josse.

Si la plateforme est gratuite pour les patients, les professionnels de santé, eux, doivent en effet débourser 20 euros par mois ou 216 euros par an, suivant l'abonnement choisi. Ce tarif finance l'activité de Medicalib.

Disponible dans 900 villes de France

Pour le moment, Medicalib ne souhaite pas ouvrir ces services à d'autres professions médicales. "Ce n'est pas à l'ordre du jour. Nous cherchons déjà à développer les nouvelles professions, ajoutées il y a quelques mois. Nous voulons renforcer leur implantation et développer de nouvelles options et services pour ces professionnels comme une application qui leur permettrait de gérer leur comptabilité et leur facturation", annonce le directeur des opérations de Medicalib.

L'entreprise, qui emploie 10 salariés à Paris, ne songe pas tout de suite à s'étendre vers les déserts médicaux ou les milieux ruraux. "Nous nous focalisons sur les zones urbaines et périurbaines parce que dans les villages, les infirmiers sont connus et facilement joignables", justifie Louis Josse. Le service est déployé au total dans 900 villes de plus de 10 000 habitants en France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :