Liebherr Aerospace recrute 50 personnes à Toulouse et Campsas

 |   |  359  mots
Le contrôle des pièces chez Liebherr Aerospace est réalisée via des machines en 3D.
Le contrôle des pièces chez Liebherr Aerospace est réalisée via des machines en 3D. (Crédits : Rémi Benoit)
Le sous-traitant aéronautique de rang 1 Liebherr Aerospace annonce 50 postes à pourvoir sur ses sites de Toulouse et Campsas (Tarn-et-Garonne). En forte croissance, l'entreprise spécialisée dans les systèmes d'air aéronautiques a engagé par ailleurs une automatisation accrue de ses usines.

Chez Liebherr Aerospace, l'automatisation à vitesse grand V de l'usine n'induit pas de suppressions de postes, bien au contraire. La filiale du groupe allemand dédiée aux systèmes d'air aéronautiques, qui emploie plus d'un millier de salariés sur son site de Toulouse et près de 200 collaborateurs à Campsas (Tarn-et-Garonne), a annoncé mardi 4 septembre être à la recherche de 50 personnes supplémentaires sur les deux usines.

Monteurs-mécaniciens, fonctions support et usineurs à commande numérique

L'ensemble des sites de Liebherr Aerospace a connu un taux de croissance de plus 5% avec un chiffre d'affaires atteignant 553 millions d'euros en 2017 (contre 526 millions d'euros l'année précédente). Pour faire face à ce regain d'activité, l'entreprise "recrute dans les secteurs de la production avec notamment des postes de monteurs-mécaniciens, d'opérateurs de production, soudeurs-chaudronniers, usineurs sur machine à commande numérique, logisticiens".

L'entreprise recherche également "des compétences pour les métiers de conception et de développement, ainsi que les fonctions support telles que la qualité, les systèmes d'information ou l'administration commerciale". Les compétences recherchées sont de niveau BEP, diplôme d'ingénieur et doctorat.

3 millions d'euros investis pour l'usine du futur

Liebherr Aerospace est devenue une entreprise de pointe en matière d'industrie du futur en engageant depuis trois ans un plan d'investissement important pour moderniser ses usines du Sud-Ouest.

"À Campsas, nous avons mis trois millions d'euros rien que dans les machines mais aussi six millions d'euros dans l'agrandissement des bâtiments", nous expliquait l'an dernier Mathieu Tournier, le directeur du site.

Le sous-traitant a inauguré en octobre 2017 sur le site de Campsas une extension de 3500 m2 qui porte à 10 000 m2 au total la surface de production. Surtout, l'usine dispose de 35 machines à commande numérique qui permettent d'automatiser une grande partie de l'usinage des pièces. Les opérateurs restent indispensables selon Mathieu Tournier pour " lancer l'usinage, de vérifier son bon déroulement et surtout de contrôler le travail réalisé par la machine". Certains travaux manuels requièrent toujours le savoir-faire humain. Ce qui peut expliquer pourquoi l'automatisation n'empêche pas les embauches.

Lire aussi : Reportage au coeur de l'usine du futur de Liebherr Aerospace

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :