Carole Delga s’envole à son tour au Japon

 |   |  529  mots
Carole Delga avait effectué sa première visite à l'étranger en tant que Présidente de Région au Japon, en 2016.
Carole Delga avait effectué sa première visite à l'étranger en tant que Présidente de Région au Japon, en 2016. (Crédits : Nicolas Datiche)
La semaine passée, une délégation d’ordre économique a sillonné le pays nippon pendant plusieurs jours. Désormais, du 4 au 7 juin, c’est la présidente de l’institution régionale, Carole Delga, qui va tenter de "vendre et d’exporter" la région Occitanie auprès d’investisseurs japonais.

La Région Occitanie est-elle en train de faire du Japon son partenaire étranger privilégié ? Après une importante délégation de chefs d'entreprises de la région menée par la vice-présidente Nadia Pellefigue, c'est au tour de la présidente de la Région, Carole Delga, de se rendre dans le pays nippon. L'élue régionale va ainsi passer quatre jours sur le territoire du pays qui dispose du 3ème PIB au monde derrière la Chine et les Etats-Unis, soit du lundi 4 au jeudi 7 juin.

"Deux ans après ma première mission au Japon, je conduis une nouvelle délégation avec en tête un objectif principal : exporter Occitanie / Pyrénées-Méditerranée au Japon, afin de développer et consolider l'attractivité régionale auprès d'investisseurs japonais à fort potentiel, au service de l'ensemble du territoire et notamment de nos filières d'excellence", a déclaré dans un communiqué Carole Delga quelques jours avant son départ.

La présidente de Région et ses équipes se rendront ainsi à Tokyo, Kyoto, Nagoya et Hiroshima pour diverses rencontres avec des chefs d'entreprises et des élus japonais afin d'avoir des échanges portant sur l'enseignement supérieur, la culture et l'économie. Carole Delga signera notamment un MoU (Memorandum of Understanding) avec la préfecture d'Aïchi, afin de sceller la coopération industrielle entre les deux Régions. Cet accord pourrait concerner notamment EasyMile (véhicules autonomes), We Are Aerospace  (aéronautique). Cette province japonaise, qui concentre la majorité des entreprises dédiées à l'aéronautique et l'automobile organise déjà en coopération avec l'Occitanie la convention aéronautique Aeromart Nagoya tous les deux ans à Toulouse

Un VIE depuis un mois pour représenter la Région

Pour préparer cette convention, Nadia Pellefigue, la vice-présidente de la Région Occitanie en charge du Développement économique, de l'Enseignement supérieur, de l'Innovation et la Recherche, a rencontré le gouverneur d'Aïchi, Hideaki Ohmura, lors de son voyage la semaine dernière. Par ailleurs, l'élue s'est félicitée du déroulé de son voyage dans le pays asiatique.

"Nos entreprises ont enchaîné pas moins de 350 rendez-vous BtoB sur ces quelques jours contre les 250 initialement prévus. Au moins un sur trois devrait donner des suites a minima. L'effet de masse a été très bénéfique pour notre région, notre image est en pleine construction au Japon. Nous avons vraiment beaucoup gagné en visibilité. Mais aucun partenariat commercial n'a été noué sur place car c'est un marché où il faut faire preuve de patience", raconte Nadia Pellefigue.

Par conséquent, afin de poursuivre le développement de son image de manière continue, la Région Occitanie vient de mettre en place un VIE, soit un volontariat international en entreprise. Ainsi, depuis le 2 mai, Martin Baer, un jeune qui parle français, anglais et japonais occupe ce poste pour une durée de 12 mois, renouvelable. Sa mission consiste à promouvoir le savoir-faire des entreprises de l'Occitanie auprès de l'écosystème japonais. Une attention qui serait très appréciée côté asiatique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :