E-commerce : Santédiscount embauche et agrandit ses locaux

 |   |  372  mots
Les nouveaux locaux de la société Omniphar à Montrabé
Les nouveaux locaux de la société Omniphar à Montrabé (Crédits : Compte Twitter Jean-Luc Moudenc)
La parapharmacie en ligne Santédiscount a quitté L'Union pour s'installer dans de nouveaux locaux à Montrabé, près de Toulouse. Avec 20 000 m2 de surface exploitable, la petite centaine d'employés aura l'espace nécessaire pour répondre à la demande croissante.

L'entreprise toulousaine Omniphar s'est installée sur un nouveau site, à Montrabé près de Toulouse. Plus connue sous le nom de son site internet Santédiscount, la société de parapharmacie en ligne avait besoin de locaux plus spacieux pour assurer l'accroissement de son activité. Avec aujourd'hui 6 000 m2 exploités et une possibilité d'expansion jusqu'à 20 000 m2, le site permet à tous les employés de travailler dans la même structure. Pour renforcer son équipe, Santédiscount prévoit l'embauche de 40 à 50 salariés d'ici à fin 2017.

Santédiscount : leader français en termes de chiffre d'affaires

Avec un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros en 2016 (soit le double du précédent), Santédiscount se présente comme le leader français de la vente en ligne de produits de parapharmacie. Tous les jours, ce sont plusieurs milliers de commandes qui sont expédiées aux quatre coins du pays.

"En France plus de 22 000 pharmacies commercialisent des produits parapharmaceutiques. Cependant, elles n'ont souvent que très peu de stock. Sur notre site, nous proposons une gamme de produits très large. Les internautes ont le choix entre plus de 25 000 références provenant d'environ 600 laboratoires", détaille Loïc Lagarde, directeur général de Santédiscount.

Pour compléter son offre et garantir les mêmes services que les parapharmacies traditionnelles, Santédiscount emploie des spécialistes (pharmaciens, nutritionnistes etc.) chargés de répondre aux questions des clients et de les conseiller dans leurs achats.

Un marché qui se développe lentement sur internet

Créé en 2008 par deux pharmaciens Raoul Chiche et Jean-Gabriel Carrier, Santédiscount faisait partie des rares entreprises à miser sur ce marché. Encore aujourd'hui, alors que le e-commerce se démocratise dans de nombreux secteurs, il ne représente que 3 % des ventes des parapharmacies. Afin de convertir de nouveaux clients à l'achat en ligne, la société toulousaine profite du web pour publier régulièrement des contenus via une newsletter ou sous forme d'articles directement sur son interface.

Jean-Luc Moudenc en visite chez Omniphar

Jeudi 4 mai, Jean-Luc Moudenc était dans les nouveaux locaux de Omniphar à Montrabé. Cette visite du maire de Toulouse s'est déroulée en compagnie de Jacques Sebi le maire de Montrabé, et de Loïc Lagarde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :