Comment la fragilité de Fram impacte le secteur du tourisme

 |   |  619  mots
Le Toulousain Jean-Pierre Mas est le président du syndicat national des agents de voyage.
Le Toulousain Jean-Pierre Mas est le président du syndicat national des agents de voyage. (Crédits : Rémi Benoit)
Le voyagiste toulousain Fram n'a jamais été aussi proche du dépôt de bilan. Quel impact a cette fébrilité du leader des tour opérateurs français sur les agences de voyages et les touristes ? Au-delà de la situation de Fram, faut-il voir une fragilité plus globale du secteur touristique face à l'ubérisation de l'économie ? Éléments de réponses avec le Toulousain Jean-Pierre Mas, président du syndicat national des agents de voyage (Snav) et ancien président de Selectour Afat. Interview.

Le voyagiste toulousain Fram, le leader français du secteur, est au bord du dépôt de bilan. Comment en est-on arrivé là ?

Premièrement, Fram a été très touchée par le printemps arabe en Tunisie (à partir de décembre 2010, NDLR). Le tour opérateur était l'un des grands spécialistes du Maghreb et l'essentiel de sa production était destiné à la Tunisie et au Maroc. La deuxième raison est que Fram n'a pas réussi à prendre le virage d'internet. Enfin, le voyagiste est en proie à des conflits internes entre ses actionnaires et ses dirigeants.

Deux offres de reprise ont été déposées pour acheter Fram : celle du consortium chinois HNA adossé au réseau français d'agences de voyage Selectour Afat et d'autre part une offre du français Karavel-Promovacances qui prévoit une reprise uniquement après le dépôt de bilan. Selectour a confirmé ce mercredi que le groupe HNA a retiré son offre. Comment expliquer ce revirement ?

Le consortium chinois a pris connaissance de l'état effectif des finances de Fram (qui seraient plus mauvaises que prévu, NDLR). Mais d'autres facteurs ont pu entrer en ligne de compte. La prise de décisions en Chine relève d'un processus très complexe et, d'après ce je sais,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :