Cession de Fram : le voyagiste dément le retrait de l'offre des Chinois HNA

 |   |  287  mots
(Crédits : Reuters)
Des complications dans le rachat de Fram ? Le voyagiste toulousain assure que les négociations sont toujours en cours et dément des informations des Échos, qui indiquent que la société chinoise HNA aurait retiré son offre. L'information agace la direction de Fram, pour qui "ces rumeurs ne font que déstabiliser la société et les salariés". Le choix du repreneur doit intervenir "dans quelques jours".

Le voyagiste Fram dément les informations publiées par Les Échos le 18 octobre et selon lesquelles le groupe chinois HNA aurait retiré son offre de rachat du groupe toulousain.

Contactée, la direction de Fram assure en effet que "les négociations sont toujours en cours et qu'aucun retrait d'offre n'a été signifié auprès de Fram. Ni HNA-Selectour, ni Karavel-Promovacances n'ont retiré leur offre."

Dans cet article, il est pourtant indiqué que "selon plusieurs sources, le groupe chinois HNA aurait en effet décidé de retirer son offre de reprise in bonis au vu, selon l'une d'entre elles, des 'gros déficits' du voyagiste, au bord du dépôt de bilan".

"Ces rumeurs ne font que déstabiliser la société et les salariés", s'agace la direction de Fram, assurant "qu'aucun journaliste n'a appelé Fram pour se faire confirmer l'information".

Pour rappel, l'entreprise, qui sera bientôt revendue, a annoncé officiellement la semaine dernière que deux offres fermes ont été déposées : HNA-Selectour, et Karavel-Promovacances. Celle déposée par le groupe chinois a la particularité (et l'avantage) d'être "in bonis", c'est-à-dire que HNA reprendrait l'intégralité des titres de Fram, en l'état, sans passer par une procédure collective devant un tribunal de commerce.

"Le nom du repreneur sera connu dans quelques jours", indique le voyagiste, qui a pour coutume de ne pas commenter les informations non officielles parues dans les journaux.

Pour rappel, lorsque Tour Mag a révélé le 25 août que Promovacances avait déposé une offre, Fram avait refusé de confirmer l'information. C'est par voie de communiqué de presse que le groupe s'était finalement exprimé sur cette offre, le 13 octobre dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :