Ingénierie aéronautique : pourquoi la multinationale Infosys s'implante à Toulouse

 |   |  1032  mots
Éric Laffargue, directeur d'Infosys France
Éric Laffargue, directeur d'Infosys France (Crédits : Infosys)
Depuis 2010, la SSII indienne Infosys a triplé son activité en France. Alors que ses activités avec Airbus augmentent considérablement depuis un an, Infosys (9 Md€ de chiffre d'affaires) investit à Toulouse pour renforcer sa position auprès de l'avionneur européen en inaugurant, mercredi 30 septembre, un centre de services à Blagnac. Entretien avec Éric Laffargue, directeur d'Infosys France.

Infosys dispose de centres de développement en Allemagne, en Pologne, en Angleterre. Pourquoi décider d'en installer un à Toulouse ?
J'avais pris la décision de regrouper les ressources sur trois pôles en France : Paris, Lille et Toulouse, en fonction de la présence de nos clients. Avec le développement de nos affaires en France, notamment avec Airbus depuis un an, il nous fallait un centre en France. Nous l'avons mis à Toulouse où nous avons un client important avec qui les choses se passent bien, et à qui nous voulons montrer que nous allons investir. L'ouverture de ce centre montre clairement notre volonté d'approfondir notre relation avec Airbus. Qui plus est, Toulouse dispose d'un bassin d'emplois riche à long terme et d'un potentiel avec d'autres clients dans la région. C'est un centre pour la France, mais dont nous pourrons nous servir pour le reste de l'Europe.

En quoi sera-t-il différent de votre bureau à Paris ?
Les compétences ne seront pas tout à fait les mêmes. À Paris, il s'agit de ressources commerciales, de relations clients et de gestion de projets. À Toulouse, il y aura beaucoup de compétences d'ingénierie et dans le développement technique des projets. On sera...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :