Sigfox décale son entrée en bourse et prévoit une nouvelle levée de fonds de plus de 100 M€

 |   |  502  mots
Ludovic Le Moan, CEO de Sigfox le 16 septembre 2015 à Toulouse
Ludovic Le Moan, CEO de Sigfox le 16 septembre 2015 à Toulouse (Crédits : Rémi Benoit)
La société Sigfox, basée à Labège près de Toulouse, poursuit le développement de son réseau bas débit pour objets connectés et couvre désormais neuf pays, dont les USA, où travaillent désormais 20 personnes. Après avoir ouvert son capital pour 100 M€ l'année dernière, l'entreprise dirigée par Ludovic Le Moan envisage une entrée en bourse en 2017, mais prévoit d'ici à fin 2016 une nouvelle levée de fonds record.

Sigfox veut devenir "une licorne" : faire partie de ces startups dont la valeur atteint au moins un milliard de dollars, à l'instar de Critéo ou Blablacar. Pour cela, Ludovic Le Moan, PDG de la société, veut prendre son temps. Alors qu'une entrée au Nasdaq était annoncée pour 2016, elle pourrait être décalée à 2017 :

"Je dis 2017 pour me laisser du temps, mais des choses pourraient intervenir d'ici là. Nous sommes sollicités par des financiers qui ont beaucoup d'argent à investir et nous sommes positionnés sur un marché potentiel de plusieurs milliards de dollars."

Pour rappel, Sigfox développe un réseau bas débit afin de connecter les objets entre eux (alarmes, détecteurs, et trakeurs essentiellement), "pour un coût moindre et le moin d'énergie possible".

Concrètement, la startup pourrait effectuer une nouvelle levée de fonds avant son entrée en bourse. La dernière, en février 2015, avait été saluée comme l'une des plus importantes levées de fonds en Europe. La prochaine pourrait battre ce record : "Nous lèverons plus de 100 M€", assure le PDG.

Avec les 100 millions d'euros levés début 2015, Sigfox "a largement les moyens de se développer", mais cet argent frais permettrait d'aller plus vite.

"Nous n'avons plus à prouver que notre technologie fonctionne, tout le monde sait qu'elle fonctionne. Tout est maintenant une question de rapidité d'exécution. Soit nous poursuivons notre développement en signant des contrats pays par pays avec des partenaires, soit nous développons le réseau en propre, ce qui serait plus rapide, mais aussi plus cher", indique Ludovic Le Moan.

Par ailleurs, l'entrée en bourse ne se fera pas forcément au Nasdasq : "Nous verrons là où le marché nous porte le plus. Attendons de voir l'accueil qui nous est réservé au États-Unis. Il est un peu tôt pour savoir si cette entrée en bourse se fera uniquement sur le Nasdaq, ou en France également."

sigfox

Ludovic Le Moan (PDG) et Thomas Nicholls (executive vice-president communications) ce mercredi 16 septembre à Toulouse pour une conférence de presse

20 personnes et un siège à Boston

Sigfox vient effectivement d'annoncer son déploiement aux États-Unis.

"Cela a été plus compliqué qu'en Europe car les normes ne sont pas les mêmes et tout y est plus cher", commente Ludovic Le Moan. Désormais, 20 salariés de Sigfox travaillent sur le territoire américain, répartis entre San Francisco et Boston, où se trouve le siège américain de Sigfox. Allen Proithis (ancien de chez Hewlett Packard et fondateur de wot.io) a été nommé président pour l'Amérique du Nord. Objectif : déployer le réseau en particulier dans le cadre de programmes de villes intelligentes ou d'applications industrielles.

"Aujourd'hui, San Francisco, Boston et New York sont couvertes par le réseau Sigfox. 12 grandes villes le seront d'ici à juin 2016 : Los Angeles, Chicago, Austin, Houston, etc."

 En 2015, le chiffre d'affaires de Sigfox attendra 12 millions d'euros. La société compte 140 salariés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/09/2015 à 10:48 :
Quel succès! Superbe vitrine qu'est Sigfox pour la France et Toulouse! On veut notre Licorne !!! Et pleins d'autres en France ... 🇫🇷
a écrit le 16/09/2015 à 16:45 :
Square by vivaction la sécurité voix data sur mobile fait 30 millions de ca ! Et finira peut être au Nasdaq 💰💺🚀aussi !!!?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :