Tourisme : le groupe chinois HNA en bonne place pour absorber Fram

 |   |  349  mots
Le voyagiste toulousain Fram passe sous pavillon chinois.
Le voyagiste toulousain Fram passe sous pavillon chinois.
En difficulté depuis plusieurs années, le voyagiste toulousain Fram cherche des investisseurs prêts à entrer à son capital. Les offres de Karavel-Promovacances et du groupe chinois HNA allié à Afat Selectour ont été présentées. Ces derniers auraient les faveur du directoire de Fram.

Lors d'un comité d'entreprise extraordinaire tenu ce mercredi 9 septembre, le Groupe Fram a annoncé à ses représentants l'intention du Groupe HNA et de son partenaire Afat Selectour "d'approfondir ses marques d'intérêt en procédant dans les prochains jours à un audit financier. Demande qui lui a été accordée."

Dans un communiqué, Fram se dit "confiant dans la transformation de leur audit en une offre engageante". Pour autant, "le directoire du Groupe Fram tient à préciser qu'à ce stade aucune offre engageante n'a été signée par les actionnaires".

Le voyagiste toulousain réagit ainsi aux "fausses informations parues ce soir sur le site internet de tourmag.com" et demande "afin de ne plus déstabiliser l'entreprise et ses salariés de laisser travailler le Groupe et ses salariés dans la sérénité et dans le respect du processus légal d'information".

Renflouer les caisses

Entre 2010 et 2012, de lourdes pertes avaient conduit Fram à lancer un plan social, supprimant 10 % de ses effectifs français. En octobre dernier, le voyagiste, né en 1949, avait cédé des actifs immobiliers au Maroc et en Espagne afin d'obtenir de l'argent frais.

En mars 2014, le groupe toulousain avait placé à la tête de son conseil de surveillance Marie-Laurence Vieuille-Feral avec une feuille de route précise : renflouer la trésorerie de l'entreprise et assurer sa pérennité en accueillant de nouveaux actionnaires.

Ouverture du capital

Le voyagiste toulousain Fram cherche un investisseur pour redresser les finances. Deux projets de reprise portés par Karavel-Promovacances d'une part, et le groupe chinois HNA d'autre part, ont été présentés le 2 septembre devant le Comité interministériel de restructuration industrielle.

Propriétaire de la compagnie aérienne Hainan Airlines, mais aussi de Swissport (acquise début août pour 2,8 milliards de dollars), HNA est spécialisée dans la fourniture de services aéroportuaires, de services d'assistance aérienne au sol et de services de fret. Par ailleurs, le groupe chinois est déjà actif dans le secteur touristique, via sa filiale HNA Tourism. Il réalise un chiffre d'affaires annuel de 25 milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :