Avec Veso Concept, bientôt des cabines d'avions en bambou ?

 |   |  487  mots
David Hardy, le fondateur de Veso Concept
David Hardy, le fondateur de Veso Concept (Crédits : DR)
Fondée en 2008, la société gersoise Veso Concept vient d'être sélectionnée par Airbus et Aerospace Valley pour concevoir des aménagements de cabines d'avion en matériaux composites à base de végétaux. L'entreprise fabrique déjà des pièces pour l'habitacle des voitures et sera présente sur le Salon du Bourget. Son créneau : les matériaux légers et non polluants.

David Hardy poursuit un doux rêve : "construire un châssis de voiture entièrement avec des matériaux composites à base de fibres végétales". Mais le rêve de cet ingénieur n'est pas si éloigné. Depuis 2008 et la création de la société Veso Concept, le Gersois réalise déjà de nombreuses pièces pour aménager l'habitacle des voitures de Renault ou PSA. Cette jeune entreprise innovante d'ingénierie s'est spécialisée dans les matériaux "écocomposites" à base de bambou et de lin. Quel intérêt peuvent y trouver les constructeurs ?

"Les entreprises sont gagnantes à deux niveaux : d'une part, l'utilisation de matériaux d'origine végétale rend les véhicules plus légers. Une voiture peut gagner jusqu'à 40 ou 50 kilos, cela permet de limiter les émissions de CO2. Ensuite, la fabrication des pièces réduit l'utilisation de produits polluants qui ont un impact sur la santé", détaille David Hardy.

Veso Concept au salon du Bourget

Au-delà de l'empreinte écologique de leurs véhicules, les constructeurs automobiles sont confrontés à l'épuisement des ressources pétrolières. Les matériaux d'origine fossile deviennent plus cher à produire contrairement aux matériaux d'origine végétale. Du coup, le...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :