Le spécialiste des produits de phytothérapie Mességué veut retrouver "ses lettres de noblesse"

Basés à Fleurance (Gers), les Laboratoires Mességué sont forts d’une expérience de plus de 60 ans dans la phytothérapie. La marque met au point une multitude de références made in France autour des plantes : des tisanes aux produits d’entretien de la maison en passant par les compléments alimentaire et les huiles essentielles. En mars, l’entreprise a inauguré une nouvelle ligne de production qui va lui permettre d’internaliser le conditionnement d’un partie de ses produits, autrefois réalisée par des sous-traitants. Son objectif : retrouver sa notoriété d’antan sur un marché de plus en plus concurrentiel.

7 mn

La marque compte plus de 400 références.
La marque compte plus de 400 références. (Crédits : Mességué)

Depuis près d'un siècle, l'engouement autour des plantes médicinales est fort. Les produits à base de plantes sont plus que jamais une tendance dans le domaine du soin et du bien être et sont utilisés pour soigner naturellement les différents maux du corps humain ou encore pour booster les défenses naturelles, avoir une meilleure digestion, améliorer son sommeil, ou encore pour mincir ou les articulations.

Maurice Misségué, véritable pionnier de la phytothérapie l'avait compris il y a bien longtemps. Visionnaire, l'homme a fondé en 1958 et à son nom, les laboratoires Maurice Mességué, dédie aux plantes à usage médical, thérapeutique. Créée à Paris puis déplacée plus tard à Fleurance, dans le Gers, l'entreprise est spécialisée dans la vente par correspondance de plantes sèches à usage de tisanes ou de bains des pieds ou des mains par exemple. Très vite, l'activité a évolué vers des compléments alimentaires et les produits cosmétiques à base de plantes. En difficulté financière, la société a été rachetée, en intégralité en 2009, par Philippe Ginestet, propriétaire de l'enseigne de distribution Gifi.

Adepte de phytothérapie, l'homme d'affaires recentre l'activité des laboratoires Maurice Mességué autour de produits contenant "des plantes simples, des cosmétiques naturels" mais également des huiles essentielles, nouveau métier de l'entreprise. "Philippe Ginestet a ouvert les portes de Gifi à la marque ce qui lui a redonné un peu de visibilité", affirme Bérénice Guyot, directrice de l'entreprise depuis février 2013.

Présente dans un réseau de plus de 800 boutiques

Toujours installée à Fleurance, l'entreprise perpétue depuis plus de 60 ans le savoir-faire du son créateur, à travers 450 références produits autour des plantes. Elle propose aussi bien des infusions, des compléments alimentaires, des eaux florales ou des produits d'hygiène et de soins que des parfums d'ambiance et des produits d'entretien pour la maison.

"Nous utilisons des plantes propres et reconnues sur le marché. Nous les achetons directement chez les producteurs ou auprès de coopératives et très rarement chez des grossistes. L'idéal serait de se fournir uniquement en France, mais le terroir ne permet pas de tout produire. Dés que cela est possible, nous jouons la proximité. Par exemple, nous utilisons de la lavande gersoise et plusieurs de nos plantes proviennent du Maine-et-Loire, connu historiquement pour ses cultures de plantes médicinales", explique la dirigeante des Laboratoires Mességué.

Mességué

Elle propose, entre autres, une gamme variée de compléments alimentaires (Crédits : Mességué).

La PME distribue ses produits conçus et fabriqués en France via des canaux traditionnels comme la marketing direct, son site de e-commerce et un réseau de distribution. La marque Mességué est présente dans près de 620 points de vente, chez Gifi notamment, des revendeurs indépendants (herboristeries, centres d'esthétique, etc.) et plus récemment, au sein de l'enseigne de grande distribution Intermarché en Occitanie et en Nouvelle-Aquitaine. Depuis peu, certaines de ses gammes sont référencées sur le site de Nature & Découverte. Additionnellement, les références Mességué sont disponibles à la vente à l'étranger, dans plus de 200 points de vente, en Belgique, Suisse, Autriche, Espagne ou encore au Japon. De plus, l'entreprise possède une boutique en propre, à Fleurance dans le Gers, au sein de son site.

Lire aussi 5 mnJardin Confidentiel, la première marque de cosmétique à base de la Violette de Toulouse

Ré-internaliser pour tout maîtriser

Pour une raison de réduction des coûts, de son empreinte carbone et un souhait de maîtrise, Mességué a internalisé une partie de sa production et du conditionnement de certains produits. C'est le cas pour les plantes sèches qui n'ont pas subit de transformations (tisanes, infusions) et les huiles essentiels. La société reçoit la matière première en vrac et la conditionne dans des flacons en verre et sachets en carton recyclable. Inaugurée il y a près d'un mois sur son site gersois, sa ligne de production lui permettra de réaliser 130 à 150 de ses références en interne d'ici la fin d'année. À cette même période, son objectif est de produite 1,4 et 1,7 million de flacons grâce a sa nouvelle machine. À horizon 2023-2025 elle souhaite monter sa capacité à 3 millions de bouteilles par an.

Messegue

Mességué

Mességué

L'entreprise s'est dotée d'une machine dernier cri, entièrement automatisée pour le conditionnement (Crédits : Mességué).

Les travaux et les outils (machine) d'internalisation ont nécessité un investissement de 700.000 euros en 2021. Cette opération qui a entraîné une suppression des coûts des intermédiaires et une réduction des packagings a permis a Mességué de réviser ses tarifs et de baisser les prix de ses produits en pleine période inflationniste.

Pour le reste de ses gammes (compléments alimentaires, produits d'entretien, cosmétiques, etc.), la production est confiée à des sous-traitants. Afin de maîtriser son savoir-faire historique, Mességué ne fait pas appel à des grands groupes mais à des PME. Ces façonniers, laboratoires et entreprises partenaires sont tous français.

"Nous avons un regard sur la traçabilité, de la production jusqu'aux produits finis, et ce, sur les produits que nous conditionnons nous-même ou pas. Même si nous ne pouvons pas tout faire en interne, nous maîtrisons tous les processus de fabrication. Nous arrivons à assumer 50% de nos références en interne. Le prochain cap, si la croissance le confirme, à horizon 2025 est d'investir dans des gélules, pour réaliser nous-mêmes les compléments alimentaires. Tout faire en interne sera difficile. Il y a tellement de galéniques dans les formules, de savoir-faire et de machine spécifiques", éclaire la cheffe d'entreprise.

Retrouver la notoriété des débuts

La PME compte à ce jour 28 salariés. Depuis quelques années, elle est sur une tendance de chiffres d'affaire de l'ordre de 10 millions d'euros. Perturbé par la crise sanitaire et économique, le chamboulement du e-commerce, et le changement de comportement des consommateurs, ce résultat a baissé à 8,3 millions d'euros en 2021. Dorénavant, l'entreprise historique veut inverser la tendance et retrouver ses résultats financiers d'avant crise. À terme, les Laboratoires Mességué souhaitent reprendre des parts de marché et retrouver sa reconnaissance d'antan en France.

"En France, la consommation n'est pas revenue à la normale. Mais nous avons d'autres perspectives, liées à tous les investissements faits, qui s'ouvrent. J'espère que l'on finira l'année dans un trend positif. L'objectif est que Mességué reprenne ses lettres de noblesse et la notoriété perdue au fil des années. Nous sommes dorénavant une petite entreprise sur un marché porteur certes, mais noyé par de gros acteurs. Nous ne sommes pas qu'une société marketing. Nous avons été fondés sur des vraies valeurs que l'on conserve", conclut Bérénice Guyot.

Lire aussi 6 mnTextile en Occitanie : le Toulousain Petits Cadors prend une nouvelle dimension et se dote d'un outil de production (3/4)

7 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.