Comment le Stade Toulousain prépare sa reprise économique

 |  | 972 mots
Lecture 5 min.
Quand le stade Ernest-Wallon pourra de nouveau accueillir du public ?
Quand le stade Ernest-Wallon pourra de nouveau accueillir du public ? (Crédits : Rémi Benoit)
Plongée dans l'incertitude en raison de l'arrêt de toutes les compétitions, le Stade Toulousain doit néanmoins se préparer économiquement pour la saison 2020-2021 à venir. Si, déjà, il a prévu une baisse des salaires des joueurs et souscrit un PGE de cinq millions d'euros, le club de rugby professionnel ne peut écarter l'éventualité d'une baisse des recettes billetterie et sponsoring. Décryptage et précisions avec Didier Lacroix, son président.

"Je n'imagine pas le Stade Toulousain disparaître de la carte uniquement pour des raisons économiques", déclarait-il à La Tribune, au plus fort de la tempête sanitaire, le 26 mars dernier. Le président du Stade Toulousain, Didier Lacroix, a donc dû s'employer pour éviter un tel scénario et c'est en ce sens que le club de rugby professionnel a récemment annoncé un accord avec l'effectif pour une baisse maximale de leur rémunération de 15% sur la saison 2020-2021, en cas de reprise normale des compétitions en septembre.

"C'est une baisse des coûts inévitable (...) S'ils n'avaient pas fait cet effort collectif, nous aurions été obligés de nous séparer de certains (...) Mais je ne rentrerai pas dans les détails de cet accord avec les joueurs et le staff, qui ont accepté un accompagnement de l'économie du club et qui pourra évoluer selon les hypothèses vues avec eux. J'espère qu'ils auront le moins d'efforts possible à faire", a tenu à déclarer le patron du club toulousain lors d'une conférence de presse, mercredi 3 juin.

Mais dans un contexte où le Stade Toulousain n'avait plus aucune entrée d'argent, en raison de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :