Usipanel met au point un sas qui sécurise les visites dans les Ehpad

Depuis quelques jours, les visites des familles sont à nouveau autorisées dans les Ehpad, à condition de respecter toutes les mesures de sécurité pour ainsi éviter la propagation du virus Covid-19. Afin d’assurer des visites sans contact physique, l’entreprise toulousaine Usipanel a imaginé des sas sécurisés. Ces cabines en plexiglas, permettent ainsi de se voir et s’entendre sans contact physique et donc sans prendre de risque. Présentation.

5 mn

Ces sas hermétiques, pouvent accueillir jusqu'à 2 personnes.
Ces sas hermétiques, pouvent accueillir jusqu'à 2 personnes. (Crédits : DR)

Depuis lundi 20 avril, les droits de visites des proches au sein des Ehpad sont à nouveau autorisés par le gouvernement. Afin d'assurer la sécurité des visiteurs et des résidents, l'entreprise toulousaine Usipanel a mis au point un sas en plexiglas. Ce dernier assure un contact visuel et une barrière physique totale tout en laissant passer les ondes sonores. Sans porte, il est à placer en applique à l'intérieur d'une pièce contre un mur au niveau d'une porte. Grâce à ses 1,65 mètre de longueur et 1,20 mètre de largeur, la cabine peut accueillir jusqu'à 2 personnes. La personne âgée se place ainsi à l'intérieur du sas Usipanel pour communiquer avec les membres de sa famille qui se trouvent eux, à l'extérieur, derrière le panneau transparent en plastique.

"L'interdiction de visites dans les Ehpad a un impact sur les résidents et leurs familles qui ressentent une certaine détresse. Être en contact seulement via écrans interposés n'est pas suffisant. En vue de l'autorisation des visites, nous avons décidé de créer ces sas et d'équiper les établissements avant le déconfinement prévu pour le 11 mai ", explique François Chantriaux dirigeant de la société Usipanel, spécialisée dans la transformation des panneaux en plastique et bois.

Pour ce faire, l'entreprise espère commercialiser les sas de visites, qu'elle a imaginé et prototypé en une dizaine de jours, dès cette semaine. Le prix de vente avoisinera les 2 000 euros. Une première version a déjà été installée au sein de la maison des Tibaous, à Toulouse.

"En tout, ce sont une trentaine d'Ehpad français qui se sont montrés intéressés par notre dispositif. Un groupement d'Ehpad toulousains prévoit d'équiper une grande partie des 19 établissements qu'ils possèdent. Les personnes âgées étant particulièrement fragiles face à la pandémie, cela ne m'étonnerait pas que les sas soient utilisés durant de longs mois dans les établissements", avance le jeune entrepreneur.

Usipanel

Ce dispositif permet aux résidents d'Ehpad de recevoir la visite de leur famille en offrant un espace hermétique. (Crédits : Usipanel)

Lire aussi : Louis cartonne avec son séparateur de bureaux en polycarbonate sur-mesure

Des barrières anti-postillons

Outre ces cabines, Usipanel propose, depuis le début du confinement, des barrières anti-postillons pour comptoirs, bureaux et vitrines à destination des pharmaciens, des secrétariats médicaux ou encore des commerçants qui accueillent du public. Ces dernières sont commercialisées entre 30 et 128 euros selon le modèle choisi.

"Un chauffeur de taxi, qui transporte des malades, nous a sollicité afin de lui fournir une solution de protection. Et ils éteint nombreux dans ce cas. Nous leur avons proposé des barrières pour véhicule, conçus sur mesure selon le modèle, qui séparent le conducteur des passagers situés à l'arrière de la voiture. Il y a une habitude et un changement de mentalité qui se met en place vis-à-vis de ce type d'équipement."

Usipanel

Dispositif visant à réduire les risques de contamination en faisant barrière aux postillons dans les voitures. (Crédits : Usipanel)

Depuis le début de la crise, la société a vendu entre 3 000 et 3 500 vitres protectrices partout dans l'Hexagone. "Pour certains produits, nous sommes capables d'annoncer et de tenir un délai de 48 heures pour la mise en livraison auprès de nos clients", se félicite François Chantriaux.

Lire aussi : Innoside crée Shopignon pour relancer les commerces "non-essentiels" via le web

Une activité en hausse

En temps normal, l'entreprise familiale, fondée en 2017 par les frères Pierre et François Chantriaux, travaille pour l'industrie, notamment aéronautique, pour laquelle elle réalise de l'outillage pour l'assemblage d'avion. Elle fabrique également des panneaux d'affichage et du mobilier pour des entreprises des secteurs de l'événementiel et de la communication. Pour cette société, installée à Balma, près de Toulouse, cette nouvelle activité est une aubaine et lui permet de composer durant cette période d'insécurité économique provoquée par la pandémie de Covid-19. Grâce à elle, Usipanel n'a pas connu de baisse d'activité durant ces temps de crise. Mieux encore, cette dernière est en progression.

"Les secteurs auxquels nous nos adressons habituellement sont en très fort ralentissement. Nous avons eu de la chance de ne pas avoir eu de décalage. Lorsque les commandes des clients historiques ont ralenti, nous avons eu juste eu le temps d'en boucler quelques unes avant de commencer ce nouveau chantier. Nous faisons partie des entreprises chanceuses dans ce contexte. Nous n'aurons pas besoin de demander d'aide à la fin de la crise. Nous continuons à payer nos charges en temps et en heure", se réjouit le cofondateur.

Aujourd'hui, ce sont cinq employés qui travaillent au sein d'Usipanel au quotidien. L'entreprise envisage de recruter de la main d'oeuvre dès qu'elle notera une augmentation de son activité, notamment grâce au sas de visites. "Nous avons déjà reçu des candidatures et repéré des profils intéressants. Mais les recrutements ne sont pas encore ouverts", prévient et conclut François Chantriaux.

Lire aussi : Les officines Lafayette achètent des masques en tissu et attendent le go

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.