À l'arrêt, Actia dévoile ses bonnes performances de l'année 2019

 |   |  715  mots
Spécialisé dans la conception de composants électroniques, le Toulousain Actia a réalisé un chiffre d'affaires record en 2019.
Spécialisé dans la conception de composants électroniques, le Toulousain Actia a réalisé un chiffre d'affaires record en 2019. (Crédits : Actia)
Le groupe toulousain spécialisé dans la fabrication de composants électroniques a réalisé en 2019 le plus important chiffre d'affaires de son histoire. Porté par une diversification de ses activités, notamment dans les télécommunications, celui-ci atteint plus de 520 millions d'euros sur l'année 2019. Alors qu'Actia prévoyait de nouveau une croissance en 2020, la pandémie de covid-19 a entraîné une fermeture de ses sites en France. Mais le groupe ne peut pas estimer pour l'instant l'impact du covid-19 sur son activité.

Dans un contexte sanitaire inquiétant, l'ETI toulousaine Actia vient de dévoiler, mardi 31 mars, ses résultats pour l'année 2019. Fondé en 1986, le groupe présent dans 16 pays a réalisé 520,4 millions d'euros sur l'année passée, contre 476,5 en 2018. Soit un indicateur en hausse de 9,2% d'une période à l'autre pour cet industriel qui propose notamment une solution d'éco-conduite, myACTIAfleet, aux bus de transports en commun Tisséo.

"Dans un marché automobile en baisse en 2019, Actia Group a progressé grâce à la diversification de ses activités Automotive et confirmé le niveau d'activité atteint en 2018 dans les Télécommunications. Tout en finalisant l'important programme d'investissements initié fin 2017 et malgré les tensions persistantes sur le marché des composants, les mesures internes et la montée en puissance des contrats Automotive, génèrent une hausse de 70% du résultat opérationnel du groupe", commente l'entreprise dans un communiqué.

Ce point, efficace pour mesurer la performance d'une entreprise, s'établit à 16,3 millions d'euros sur l'année 2019, contre 9,6 millions un an auparavant. Dans le même temps, le résultat net d'Actia se stabilise pour atteindre la somme de + 8,7 millions d'euros (+9,2 M€ sur les résultats 2018).

Une division Télécommunications qui devrait retrouver sa croissance

Le groupe toulousain spécialisé dans la fabrication de composants électroniques pour la gestion des systèmes dans les domaines de l'automobile, des télécommunications et de l'énergie regroupe en effet ses activités en deux divisions : Automotive et Télécommunications.

Pour la première citée, elle est le vaisseau amiral de l'entreprise qui emploie plus de 3 800 salariés dans le monde, dont rien que 1 100 ingénieurs et techniciens consacrés à la R&D. La division Automotive (activités dans le secteur automobile), selon le bilan 2019 qui vient d'être publié, pèse pour 89,1% d'Actia Group. Ainsi, ce segment a réalisé un chiffre d'affaires de 463,5 millions d'euros sur 2019, soit une progression de +10,9%.

En ce qui concerne l'activité Télécommunications, si elle ne représente que 10,9% du CA du groupe, Actia mise beaucoup sur ce segment d'activité pour se développer, à l'image des près de 50% de croissance enregistrés par cette division en 2018. Néanmoins, la partie Télécommunications du Toulousain enregistre un léger recul en 2019 de -2,5%, pour s'établir à 56,8 millions d'euros de chiffre d'affaires à la clôture de l'exercice.

"Elle est restée portée par la croissance des ventes dans les SatCom (+13,6%) liés à l'important contrat en Egypte, tandis que les développements dans le domaine de l'énergie et du ferroviaire ont été décalés à 2020 (...) En 2019, la Division Télécommunications, anticipant la fin des livraisons en Egypte, a consolidé son carnet de commandes avec une extension de programmes satellites avec ce pays et un nouveau contrat militaire français. D'autres dénouements positifs sont attendus pour 2020", expose Actia dans son rapport.

Avec de telles perspectives, aucun doute que la part des ventes à l'international d'Actia risque de croître en 2020, alors qu'elles représentent déjà 75,8% du chiffre d'affaires.

Lire aussi : Covid-19 : Bizness propose d'élargir le bilan comptable des entreprises à plus de 12 mois

Actia fait appel aux leviers de soutien aux entreprises de l'État

Sauf si le ralentissement économique lié à la pandémie de covid-19 venait à durer. Même si le groupe a pris des mesures dès le 16 mars, l'activité d'Actia en France est à l'arrêt depuis le 18 mars, ou ralentie dans d'autres pays.

"En France, les activités sont arrêtées à compter du 18 mars 2020, pour une durée de 15 jours renouvelables. ACTIA entend limiter au maximum ses charges durant cette période et activer les leviers de soutien aux entreprises mis en œuvre par le gouvernement français et à l'étranger", avait alors communiqué le groupe toulousain présidé par Jean-Louis Pech.

Si "des fonctions clés de l'entreprise restent opérationnelles en télétravail pour assurer la continuité des projets", la direction de l'entreprise refuse de se projeter sur l'année 2020 alors qu'elle prévoyait initialement une croissance de son chiffre d'affaires en 2020. Pour le moment, il est impossible "d'estimer l'impact" du covid-19, "des données financières pourront être précisées dans le courant de l'exercice en fonction de l'évolution de la pandémie", promet Actia.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :