Latécoère n'est plus dirigée par Yannick Assouad

 |   |  700  mots
Depuis ce matin, Yannick Assouad n'est plus la directrice générale de Latécoère.
Depuis ce matin, Yannick Assouad n'est plus la directrice générale de Latécoère. (Crédits : Rémi Benoit)
Après la publication des mauvais résultats de l'année 2019, le conseil d'administration de Latécoère, désormais détenue par un fonds d'investissement américain, a décidé de remanier la direction de l'entreprise. La directrice générale Yannick Assouad est ainsi remplacée par le britannique Philip Swash dès maintenant. Le nouveau dirigeant formera ainsi un duo avec Thierry Mootz. Une annonce qui inquiète déjà les syndicats, alors qu'ils sont attendus pour un CSE à 11 heures, mercredi 18 mars. Les détails.

C'est un véritable séisme qui vient d'avoir lieu au sein du sous-traitant aéronautique Latécoère ! Le groupe vient d'annoncer par communiqué, mercredi 18 mars, le départ de sa directrice générale Yannick Assouad, en poste depuis novembre 2016. "Le Conseil d'administration de Latécoère s'est réuni hier, le 17 mars 2020, et a décidé de réorganiser la gouvernance du Groupe avec effet immédiat", est-il précisé.

"Au nom du Conseil d'administration de Latécoère et des employés, je tiens à remercier Yannick Assouad pour son rôle de Directrice Générale du groupe qui a permis de transformer avec succès la société et de reconstruire la réputation et la confiance des clients", a commenté Pierre Gadonneix, le président du Conseil d'administration.

Près de quatre ans plus tôt, la dirigeante était arrivée au sein de cette entreprise alors en pleine restructuration pour faire face à d'importantes difficultés financières et donc retrouver de la compétitivité. Récemment, lors de la présentation des résultats de l'année 2019, Yannick Assouad avait annoncé le lancement d'un nouveau "plan de compétitivité" pour réaliser 20 millions d'euros d'économies sur deux ans après que l'entreprise ait perdu près de 33 millions l'année dernière.

Un duo pour prendre les reines de l'entreprise

Pour remplacer celle qui est parvenue à redresser Latécoère, le conseil d'administration a nommé en tant que directeur général le Britannique Philip Swash, jusqu'à présent membre du conseil d'administration uniquement. Avant d'arriver à ce poste, il a travaillé de 1995 à 2007 chez Airbus et terminé responsable de Airbus Wing Manufacturing. Une expérience suivie d'une courte expérience chez le fabricant de composants automobiles et aéronautique GKN.

Le nouveau dirigeant formera ainsi un duo avec Thierry Mootz. Ce dernier, qui était le directeur de la division Aérostructures de Latécoère, est nommé directeur général délégué et directeur de la division Systèmes d'Interconnexion. Pour le remplacer à son ancien poste, le conseil d'administration a désigné Grégoire Huttner, qui démissionne par ailleurs de ce même conseil d'administration.

"La nouvelle équipe de direction, dirigée par Philip Swash, s'efforcera en priorité de faire face à la crise actuelle de Covid-19 en assurant la sécurité ainsi que la continuité de l'approvisionnement de nos clients. À plus long terme, l'équipe de direction se concentrera sur le développement de l'entreprise ainsi que sur l'établissement de la meilleure performance de l'entreprise", ajoute Pierre Gadonneix.

Nul doute que ce remaniement de la direction soit en lien avec l'arrivée d'un nouvel actionnaire au sein de Latécoère. Depuis le 3 décembre 2019, après avoir réalisé une OPA annoncée quelques mois auparavant, le fonds d'investissement américain Searchlight Capital Partners est le nouvel actionnaire majoritaire à hauteur de 65,55%.

Lire aussi : Désormais américain, Latécoère veut doubler de taille d'ici à 5 ans

Une décision du nouvel actionnaire

À ce propos, le communiqué de l'entreprise précise un détail important.

"Ralf Ackermann, membre du Conseil d'administration et représentant de l'actionnaire majoritaire Searchlight Capital Partners, déclare que la nouvelle équipe de direction bénéficie du plein soutien de Searchlight".

De plus, deux nouveaux visages vont représenter les intérêts de Searchlight au sein du conseil d'administration, en les personnes de Caroline Catoire et Christophe Villemin. Ils remplacent ainsi Yannick Assouad et Grégoire Huttner à ces postes. Ce vaste remaniement inquiète déjà les syndicats.

"Mon sentiment personnel et non la position du syndicat qui n'est pas encore déterminée car nous venons de l'apprendre, est que cette annonce ne présage rien de bon pour la suite. C'est clairement une décision du nouvel actionnaire qui doit avoir un lien avec les mauvais résultats de l'entreprise sur l'année 2019. Mais pour nous, ce n'est pas totalement une surprise au regard du contexte", fait savoir un délégué syndical.

Les représentants du personnel sont convoqués à 11heures, ce mercredi 18 mars, pour un Comité social et économique (CSE) afin d'avoir plus d'informations sur ce changement de direction.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :