Ojetables met fin au plastique dans la restauration rapide

 |   |  651  mots
Située à Sainte-Foy-d’Aigrefeuille, l'entreprise connait une croissance moyenne de 20 % par an.
Située à Sainte-Foy-d’Aigrefeuille, l'entreprise connait une croissance moyenne de 20 % par an. (Crédits : DR)
Lancée en 2011, la société Ojetables, spécialisée dans la vaisselle jetable biodégradable à destination des professionnels de la restauration, ne cesse de se développer. Située près de Toulouse, à Sainte-Foy-d'Aigrefeuille, l'entreprise familiale affiche un chiffre d'affaires de 1,2 million d'euros en 2019, soit une croissance de 20 %.

Le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire prévoit des interdictions concernant l'utilisation des objets en plastique à usage unique dès janvier. Finis donc les pailles, gobelets, barquettes, assiettes, touillettes ou encore barquettes... Les professionnels concernés devront trouver une alternative à ces ustensiles en plastique.

Marie et Olivier Mounié, respectivement commerciale et restaurateur/traiteur de profession, ont été visionnaires. Ils ont fondé dès 2011 Ojetables, une entreprise spécialisée dans la vaisselle jetable biodégradable. Située à l'est de Toulouse dans la commune de Sainte-Foy-d'Aigrefeuille, la société développe une collection 100% végétale, fabriquée en palmier, bambou, fibres de canne ou encore amidon de maïs. Des matières naturelles qui résistent à la chaleur lors d'éventuels passages au four ou micro-ondes.

"Lorsque nous avons démarré notre activité, il y avait très peu de produits biodégradables sur le marché. Nous nous sommes positionnés très tôt dessus", raconte Marie Mounié, co-fondatrice d'Ojetables.

Lire aussi : Vin : une startup toulousaine mise sur une bouteille avec de la fibre de lin

20 à 30 % plus cher que le plastique

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :