Les Forges de Niaux quittent leur site historique

 |   |  466  mots
Les Forges de Niaux sont spécialisées dans la fabrication de disques agricoles.
Les Forges de Niaux sont spécialisées dans la fabrication de disques agricoles. (Crédits : Forges de Niaux)
Le leader européen des disques agricoles s’installera à Pamiers d’ici 2022. L’entreprise ariégeoise investit 12 millions d’euros dans cette nouvelle usine et change de mains. La famille Grenier, actionnaire majoritaire des Forges de Niaux, cède ses parts à Henrich-Wilhem Rodenbostel, un industriel allemand.

C'est un déménagement qui ouvre une nouvelle page pour les Forges de Niaux. Créée en 1945, cette entreprise historiquement basée à Niaux (Haute-Ariège) investit 12 millions d'euros dans une nouvelle usine. D'ici 2022, les 120 salariés du leader européen des disques agricoles poseront donc leurs valises à Pamiers sur un terrain de quatre hectares dont 7500 m2 destinés à la production et 1500 m2 de bureaux. Le nouveau site, moins grand que le précédent, est conçu pour moderniser l'outil de production.

"Le site de Niaux a grandi au fur et à mesure que l'entreprise se développait mais c'est un site ancien. Il est peu optimisé, nos ateliers ne nous permettent pas de continuer à intégrer les technologies de pointe et à augmenter les flux. À Pamiers, nous voulons produire 35 % de plus que ce que l'on fait aujourd'hui", estime Laurent Pineda, PDG des Forges de Niaux et actionnaire de l'entreprise à hauteur de 15%.

Les 85 % restants sont désormais détenus par Wilhem Rodenbostel, un industriel allemand, dirigeant et fondateur d'Industriehof Scherenbostel, qui vient de racheter les parts de la famille Grenier, fondateurs des Forges de Niaux. L'entreprise allemande spécialisée dans les...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :