Intuiface se lance à la conquête de l'Asie

 |   |  413  mots
Intuiface développe un logiciel qui permet de créer des applications numériques interactives.
Intuiface développe un logiciel qui permet de créer des applications numériques interactives. (Crédits : CC0 Public Domain)
Après s'être développée en Amérique du Nord, l'entreprise toulousaine Intuiface s'attaque désormais au marché asiatique. Elle vient d'annoncer l'ouverture d'une antenne à Taïwan, alors que l'éditeur de logiciel réalise déjà 85 % de son chiffre d'affaires à l'export.

Elle compte parmi ses clients des entreprises comme Microsoft, Tui Groupe, Boeing, Thales, Bosch, ou encore Puma pour ne citer qu'elles. Toutes ces marques ont été séduites par la plateforme Intuiface, qui permet de créer simplement, sans codage, des applications numériques interactives. Créée en 2012 par la société toulousaine portant le même nom, elle vise les marchés du loisirs, de la culture, de l'éducation, de l'immobilier, de la distribution et du commercial notamment.

"Nous avons réalisé un chiffre d'affaires de 2,4 millions d'euros en 2018, dont 85 % à l'export, avec une part de 55 % rien que pour la zone États-Unis/Canada. Sur les quatre dernières années, nous avons vu nos revenus annuels augmenter de 40 % annuellement. Ainsi, étant sur un modèle économique basé sur l'abonnement, nous visons un revenu annuel de 300 000 euros en décembre 2019. À titre de comparaison, celui-ci était de 170 000 euros en décembre de l'année passée", explique Jacques Soumeillan, le président exécutif d'Intuiface.

Ce coup d'accélérateur a été permis grâce à une précédente levée de fonds à hauteur de 3 millions opérée en début d'année 2018. Celle-ci a permis de renforcer les équipes commerciales en doublant quasiment les effectifs.

Une seconde filiale à l'étranger

Désormais, l'entreprise installée tout récemment dans son nouveau siège social à Labège compte une trentaine de salariés sur place, une filiale à Chicago réunissant sept personnes et... une personne à Taïwan (Asie). En effet, Intuiface vient d'annoncer l'ouverture d'un bureau en Asie du Sud-Est, dans la ville de Taipei (Taïwan).

L'entreprise toulousaine vient de recruter pour ce poste Raphaël Languebien, un business developer expérimenté dans le domaine de l'affichage dynamique qui a travaillé pendant sept ans pour Scala, le leader mondial du secteur dans lequel se trouve Intuiface. Après avoir obtenu un master à l'Université Paul Sabatier de Toulouse, la nouvelle recrue a continué ses études au Japon puis à Taïwan, avant de s'installer dans ce dernier. Par conséquent, l'entreprise compte sur sa connaissance du terrain pour séduire des clients.

"Le marché asiatique, qui dispose d'un fort potentiel pour nous, est difficile à aborder depuis la France. Les relations d'affaires sont toujours longues et difficiles à établir avant de nouer des accords", précise le président d'Intuiface.

Même si l'entreprise toulousaine compte déjà une cinquantaine de clients dans cette zone, elle ne s'est pas fixée d'objectif chiffré pour le moment.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :