ID Ciné, la startup qui veut remettre des cinémas dans les villes moyennes

Créée en 2017, cette jeune entreprise toulousaine monte des cinémas clés en main dans toute la France. Avec une idée fixe, investir les villes moyennes. Dans le Sud-Ouest, l’entreprise a déjà équipé la ville de Biscarosse. En 2019, elle livrera aussi ses cinémas dans les villes d’Andernos-les-Bains, Castelnaudary et Colomiers.

3 mn

ID Ciné, développe actuellement quatre projets de cinéma dans des villes moyennes.
ID Ciné, développe actuellement quatre projets de cinéma dans des villes moyennes. (Crédits : Reuters)

Lutter contre l'absence de culture dans les villes moyennes, c'est le crédo d'Henry Maître. Ce jeune ingénieur en génie civil, diplômé de l'Insa Toulouse, est le fondateur d'ID Ciné, une entreprise créée en 2017. L'idée prend naissance à Tulle (Corrèze) en 2015, ville où le jeune entrepreneur construit alors un cinéma.

"Je me suis rendu compte qu'il y avait besoin d'un autre modèle que celui des multiplexes de centres commerciaux en périphérie. Alors j'ai créé une entreprise qui amène de la culture et des loisirs dans les villes moyennes", relate Henry Maître.

L'attachement au patrimoine bâti

ID Ciné livre sa première réalisation dans la commune de Saint-Chamond (Loire), avant d'investir le Sud-Ouest avec la ville de Biscarosse (Landes). L'entreprise y construit l'extension d'un vieux cinéma édifié au début du siècle dernier en y rajoutant deux salles et un hall d'accueil. "Je suis très attaché à l'architecture et l'histoire des bâtiments", précise le dirigeant, qui a installé ses locaux dans un ancien chai toulousain, qu'il a réaménagé.

Pour la fin de l'année 2019, ID Ciné équipera la ville de Castelnaudary (Aude) avec la réalisation de trois salles avec un mur de projection extérieur, ou encore Andernos-les-Bains (Gironde) en créant une installation cinéma dans un théâtre qui restera fonctionnel.

"Il n'y a pas de terrain dans les centres-villes : la spécialité d'ID Ciné est donc de retaper des friches urbaines. Saint-Chamond était une ancienne usine d'armement qui fabriquait les chars de la Première guerre mondiale. Les cinémas que nous construisons sont des prototypes, pas des constructions en série. Nous n'avons aucune volonté d'industrialiser nos projets", souligne le jeune entrepreneur.

Conception de A à Z

Ces créations uniques, ID Ciné les montent en étant derrière chaque étape du projet. Promoteur immobilier, l'entreprise est aussi un cabinet de conseil juridique, de conseil technique, et gère également toute la partie budgétaire. C'est elle qui réalise un audit, prend en charge la recherche de financements et mesure la viabilité du projet.

"Un cinéma coûte entre 2,5 et 8 millions d'euros. On estime qu'à partir de 85 000 - 100 000 spectateurs par an, le projet est faisable", indique Henry Maître.

L'entrepreneur travaille ainsi avec un réseau de sous-traitants qui lui permet de livrer ses cinémas après un à deux ans de montage et un an de travaux. Un business model de cinémas clés en main qui séduit les collectivités.

"Monter un cinéma, cela prend beaucoup de temps. Les mairies n'ont ni le temps, ni l'argent pour s'attaquer à ce type de projets. Nos clients sont donc des collectivités dans ce cas et des porteurs de projets privés. Notre rôle est de faire en sorte que ces deux parties se parlent pour organiser un partenariat public-privé", explique Henry Maître.

En 2018, ID Ciné, montée sur fonds propres, réalisait un chiffre d'affaires de cinq millions d'euros en 2018. Cette année, le dirigeant affiche un objectif de neuf millions d'euros.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.