Recrutement : Staffman lève 600 000 euros pour étendre son rayonnement géographique

 |  | 540 mots
Lecture 3 min.
Bastien Vialade et Joël Alaux, cofondateurs de Staffman.
Bastien Vialade et Joël Alaux, cofondateurs de Staffman. (Crédits : DR)
Staffman, qui développe une plateforme de mise en relation permettant aux entreprises du numérique de trouver des ingénieurs disponibles rapidement, vient de lever 600 000 euros avec l'entrée à son capital d’HelloWork, acteur majeur de l’emploi et du recrutement sur internet en France. Avec ces fonds, la startup toulousaine souhaite poursuivre son développement en France et expérimenter sa solution en Europe.

En France, la pénurie de talents est à son apogée dans le secteur du numérique. En effet, il manquerait près de 10 000 ingénieurs par an, tandis que, paradoxalement, 5 à 15% des salariés en ESN (entreprises de services du numérique) sont en inter-contrat, et donc disponibles (source Syntec).

Afin d'y remédier, Bastien Vialade et Joël Alaux, deux ingénieurs en développement logiciel, ont mis au point Staffman, une plateforme collaborative qui propose aux entreprises en pénurie de candidats de trouver rapidement des ingénieurs. Elle les met en relation des ingénieurs à la recherche d'un emploi ou d'une mission, en freelance, ou des salariés en poste qui peuvent...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :