Pourquoi Airbus s'est converti à Google Suite

 |   |  738  mots
Google essaie de conquérir les entreprises européennes.
Google essaie de conquérir les entreprises européennes. (Crédits : Rémi Benoit)
À l’occasion de la Mêlée numérique qui s’est tenue du 24 au 27 septembre au Quai des savoirs à Toulouse, Thierry Caminel, expert en data intelligence chez Atos basé dans la Ville Rose, est revenu sur le partenariat noué en avril dernier entre la société française et Google. Le géant américain commence à conquérir les grandes entreprises européennes à commencer par Airbus en leur proposant des applications allant de l'intelligence artificielle à l'environnement de travail connecté.

Chez Airbus, les tableaux Excel vont bientôt disparaître ! Le groupe aéronautique et spatial européen a annoncé en mars dernier vouloir délaisser d'ici fin 2019 la suite Office de Microsoft au...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/10/2018 à 10:06 :
Vous râlez tous mais si ce n'était pas Google Suite, c'eut été ou resté Microsoft Office: un ricain pour un autre...
Et je ne connais pas d'alternative franco-française.
LibreOffice, oui, mais même la mairie de Munich, précurseur sur les logiciels libres, en revient (pourquoi?)
Zoho, indien, avant Google Doc, proposait et propose toujours une excellente suite en ligne... Je suis curieux de savoir si Airbus les a consulté...

Je suis pour ma part passé à Google Doc depuis plus de 10 ans avec bonheur, tant jongler avec "enregistrer" (avant de perdre tout...), les fichiers (notions totalement dépassée...), "envoi" (au lieu de "partager"), et j'en passe, de Microsoft Office, sont du siècle dernier. La société de ma femme est passée à Office 365, Microsoft ayant suivre Google, est elle est très, très déçue. Bref, Office, c'est une machine à écrire, de la bureautique, pas de l'informatique, et individuelle, en plus. Google est une société "Web", pas "PC", entendez "Personal": on travaille ensemble, sur des document (le web) partagés, on collabore, on ne garde pas son fichier sur son disque dur de son petit pc... et on travaille donc beaucoup, beaucoup plus vite!

Si Airbus travaille avec Google Suite et Boeing avec Microsoft Office (Boeing et Microsoft sont tous deux basés à Seattle... je parie mon Mac que Crosoft fera des pieds et des mains pour ne jamais laisser tomber ce très gros client, politique!), on verra la différence de productivité des deux concurrents aéronautiques! :)
a écrit le 04/10/2018 à 9:58 :
Nous vendons nos moteurs CFM56, très beau succès, à Boeing, Airbus achète du Google, qui lui-même a racheté Inbox créé par des français pour faire évoluer Gmail, et les serveurs sont motorisés par des processeurs ARM conçus par des anglais et des français à Grenoble, l'OS est Linux fondé par un européen nordique... et le Web par un anglais au CERN à la frontière franco-suisse... que ne vous mettez vous à râler tel un gaulois quand en réalité tout le monde s'y retrouve? Ah...le village gaulois...

A voir les noms des américains, que je sache, c'est eux qui sont une colonie européenne depuis 400 ans non? Du reste, Sergei Brin (Google) est d'origine russe, Steve Jobs était né syrien, le père du PC est un français d'origine vietnamienne, etc.
a écrit le 30/09/2018 à 18:32 :
Un jour je vais apprendre en renversant mon café fumant que Airbus est passé sous pavillon US, déjà c'est un peu le cas selon les lois d'extraterritorialités. Mais soyons réalistes, l'Europe n'est qu'une colonie alors enrichissons nous et silence.
Réponse de le 04/10/2018 à 9:57 :
Nous vendons nos moteurs CFM56, très beau succès, à Boeing, Airbus achète du Google, qui lui-même a racheté Inbox créé par des français pour faire évoluer Gmail, et les serveurs sont motorisés par des processeurs ARM conçus par des anglais et des français à Grenoble, l'OS est Linux fondé par un européen nordique... et le Web par un anglais au CERN à la frontière franco-suisse... que ne vous mettez vous à râler tel un gaulois quand en réalité tout le monde s'y retrouve? Ah...le village gaulois...

A voir les noms des américains, que je sache, c'est eux qui sont une colonie européenne depuis 400 ans non? Du reste, Sergei Brin (Google) est d'origine russe, Steve Jobs était né syrien, le père du PC est un français d'origine vietnamienne, etc.
a écrit le 29/09/2018 à 21:04 :
Tout ça n'est qu'une question de gros. D'un côté Microsoft et des couts de licences en volume prohibitifs, de l 'autre un produit Google aux USA pour stocker, gérer toutes les données Airbus.
Le piége se referme de tous les côtés. La faute aux politiques des années 2000 qui n' ont pas eu le courage ni été capables de faire émerger des outils 100% européens.
a écrit le 29/09/2018 à 13:40 :
Il faudrait peut être poser la question aux utilisateurs quant à la pertinence de ce genre de choix. Il semble que la masse de ceux qui utilisent ces outils aient une vision légèrement différente de celle exposée par les plus brillants cerveaux ayant pris cette décision. Le résultat net risque surtout d'être une belle croissance de l'usine à gaz déjà en place.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :