Terre de Pastel compte se développer à l’international

 |   |  917  mots
Jean-Jacques Germain et Sandrine Banessy ont fondé Terre de Pastel en 2013.
Jean-Jacques Germain et Sandrine Banessy ont fondé Terre de Pastel en 2013. (Crédits : Rémi Benoit)
Installé à Labège depuis sa création en 2013, le groupe Terre de Pastel vient de fêter son cinquième anniversaire, "preuve que le concept est bon", selon ses dirigeants. L’entreprise, qui exploite sous toutes ses dimensions cette plante, envisage désormais de se développer sur la scène nationale et internationale, sans oublier l’agglomération toulousaine. Après plus d’un million d’euros de chiffre d’affaires en 2017, Terre de Pastel table sur 1,2 million d’euros en 2018.

Faire retrouver son lustre d'antan à une économie de premier plan en Occitanie quelques siècles en arrière, tel est l'objectif de deux anciens salariés de l'Office de Tourisme de Toulouse. Avec leur entreprise Terre de Pastel fondée en 2013 à Labège, dans la périphérie toulousaine, Jean-Jacques Germain et Sandrine Banessy exploitent sous toutes les formes possibles le pastel, une plante qui a fait la richesse du Sud de la France pendant des siècles.

"Nous fêtons aujourd'hui notre cinquième anniversaire. Une telle longévité est la preuve que notre concept était bon et que nous sommes parvenus à conquérir notre public. L'idée avec Terre de Pastel était de faire un concept global et éco-responsable dédié uniquement au pastel sous toutes ses dimensions", raconte Sandrine Banessy, cofondatrice et co-dirigeante de l'entreprise aux multiples activités.

En effet, Terre de Pastel, c'est une marque de cosmétiques, un espace bien-être et spa, un espace restauration (jusqu'en fin d'année 2016), un musée et du textile. Toutes ces activités sont regroupées dans les locaux historiques de l'entreprise situés rue Max Planck, à Labège, commune située à quelques kilomètres au sud-est de Toulouse....

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :