Ce qu'il faut retenir de l'actualité économique toulousaine en 2017

 |   |  1646  mots
Airbus traverse une phase de turbulences.
Airbus traverse une phase de turbulences.
Nominations, évictions, aéroport, LGV, Tour Occitanie, visites présidentielles et ministérielles… voici une rétrospective des événements qui ont rythmé l’actualité économique toulousaine lors de l’année 2017.

La fintech Morning au bord du gouffre, sauvée

En manque de liquidités au début de l'année, la néo-banque toulousaine Morning, ex-Payname, doit notamment trouver une solution pour régler les salaires du mois de janvier de ses 49 salariés. La direction cherche un repreneur pour sauver l'entreprise et envisager l'avenir sereinement. La banque Edel, implantée à Labège près de Toulouse et filiale de l'enseigne de distribution Leclerc, prend alors les reines de la néo-banque et en devient l'actionnaire majoritaire début février dernier. Ce changement d'actionnariat engendre le départ du PDG et fondateur de la société, Éric Charpentier, qui souhaitait garder l'indépendance de Morning. Depuis, ce dernier s'est lancé dans un nouveau projet de néobanque baptisé Hush.

Lire aussi : La fintech Morning reprise par la banque Edel et la Maif, le PDG écarté

Lire aussi : "J'ai payé au prix fort mon indépendance vis-à-vis des banques"

La Cité de l'Espace a soufflé ses 20 bougies

Avec ses 117 salariés et son budget de 12,2 millions d'euros en 2017, elle est le premier site toulousain en nombre de visiteurs. La Cité de l'Espace a accueilli 323 100 visiteurs en 2016, contre 298 898 entrées en 2015...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :