15,2 M€ de travaux de confortement pour trois digues toulousaines

 |   |  185  mots
Le système d'endiguement de la Garonne à Toulouse date pour sa plus ancienne partie du 16ème siècle.
Le système d'endiguement de la Garonne à Toulouse date pour sa plus ancienne partie du 16ème siècle. (Crédits : Rémi Benoit)
La 3e phase du programme de confortement du système d'endiguement de Toulouse va débuter. Initiés en 2012 par la reconstruction de la digue de Langlade et poursuivi en 2015 par le confortement des digues de l'avenue de Muret et de Port-Garaud, ces travaux s'inscrivent dans un programme global financé par l'État et la Ville de Toulouse.

Les digues des Amidonniers, des Sept-Deniers et du boulevard du Maréchal Juin vont faire l'objet dès la fin du mois de février de travaux de confortement.

Chiffrés à 15,2 millions d'euros et financés à 67 % par l'État et 33 % par la Ville de Toulouse, ils seront réalisés dans le cadre d'un programme global de confortement du système d'endiguement de la Ville rose initié en 2012.

Une grande partie de la ville de Toulouse est protégée des inondations par un système d'endiguement datant pour ses plus anciennes composantes du 16ème siècle. Le système a été achevé dans sa configuration actuelle à la fin des années 60. La Garonne est actuellement endiguée par huit ouvrages sur la rive gauche et 14 sur la rive droite.

Cette nouvelle phase de travaux sera réalisée par l'entreprise GTM Sud-Ouest TP GC, une filiale du groupe Vinci Construction France. Elle s'achèvera au début de l'année 2019 pour la digue du boulevard du Maréchal Juin et au début de l'année 2020 pour les digues des Amidonniers et des Sept-Deniers.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :