Le Sénat lève l'immunité d'Yvon Collin soupçonné de corruption

 |   |  109  mots
Le bureau du Sénat a voté ce mercredi 15 avril la levée de l'immunité parlementaire du sénateur du Tarn-et-Garonne Yvon Collin.

L'élu est visé par une enquête pour corruption instruite par le parquet de Lyon. Dans une lettre expédiée à plusieurs destinataires, une connaissance d'Yvon Collin indiquait lui avoir proposé de participer au financement d'une campagne électorale à hauteur de 40 000 euros contre un emploi au département pour son fils. Dissident PRG et aujourd'hui membre du Rassemblement démocratique et social européen (RDSE), Yvon Collin avait battu dès le premier tour Jean-Michel Baylet en septembre 2014, lors des sénatoriales. Yvon Collin est aujourd'hui l'un des plus proches conseillers de Christian Astruc, qui a succédé à Jean-Michel Baylet à la présidence du Conseil départemental du Tarn-et-Garonne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :