Toulouse accueillera le 1er "Davos du Grand Sud" le 3 novembre

 |   |  305  mots
Le 3 novembre prochain, la Ville rose sera le théâtre du premier sommet économique du Grand Sud, organisé par le GIE France Économie Régions dont fait partie Objectif News. Venues du monde économique et politique, 500 personnes sont attendues. Pour sa première édition, l'événement bénéficie du soutien des collectivités territoriales.

Organisé par France Économie Régions, qui regroupe les leaders de la presse économique régionale dans le sud de la France, ce nouveau rendez-vous annuel de l'économie des régions du Sud de la France réunira 500 acteurs du monde politique et économique mais aussi des intellectuels et des journalistes des métropoles de Bordeaux, Toulouse et Montpellier. La Ville rose a été choisie pour accueillir la première édition de cet événement qui aura lieu en 2012 à Bordeaux et en 2013 à Montpellier. L'objectif affiché est de développer les relations entre les trois régions afin de faire face aux enjeux de l'économie mondiale.

Pierre Cohen, le président du Grand Toulouse, partenaire de l'événement, se félicite d'une telle initiative. « Tout ce qui permet plus de cohérence et de synergie entre les régions va dans le bon sens, explique-t-il. Il est bien que ce sommet regroupe tous les acteurs autour d'un pôle de compétence comme Toulouse. »

Au Centre de Congrès Pierre Baudis, les personnalités invitées débattront tout au long de la journée des enjeux du développement économique de ce grand territoire. Les réflexions porteront sur les « 4i » : infrastructure, innovation, intelligence et international. Cet événement a notamment pour objectif d'anticiper l'impact des futures infrastructures (LGV Bordeaux/ Toulouse/Montpellier) sur le Grand Sud et de présenter les opportunités à venir d'accélération des échanges pour l'ensemble des acteurs économiques. Cette ligne LGV étant l'élément déclencheur du sommet, c'est dans des trains spécialement affrétés que deux délégations de 150 personnalités du monde politique et économique partiront des gares de Montpellier et Bordeaux Saint-Jean pour rejoindre Toulouse.

Les inscriptions pour l'événement seront possibles dès septembre.

Paul Périé

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :