Louis Gallois nommé commissaire général à l'investissement

 |   |  303  mots
Louis Gallois, ancien dirigeant du groupe aéronautique EADS, a été nommé Commissaire général à l'investissement
Louis Gallois, ancien dirigeant du groupe aéronautique EADS, a été nommé Commissaire général à l'investissement
Louis Gallois succède à René Ricol au poste de Commissaire général à l'investissement qui gère les fonds du grand emprunt lancé en 2010. Il trouvera 9 milliards d'euros à sa disposition pour investir dans l'avenir.


Finalement, c'est Louis Gallois, ancien dirigeant du groupe aéronautique européen EADS et de la SNCF, qui a été nommé mercredi 6 juin en Conseil des ministres Commissaire général à l'investissement.. Le poste est prestigieux... et très stratégique. Longtemps le nom d'Alain Rousset, député PS de la Gironde et président de l'Association des régions de France (ARF), avait circulé. Rattaché au Premier ministre, le "CGI" avait été créé par Nicolas Sarkozy en janvier 2010 pour gérer les fonds du grand emprunt (35 milliards d'euros) destiné à dynamiser la croissance en France.

Il reste 9 milliards d'euros du grand emprunt à affecter

C'est l'expert comptable René Ricol qui avait été nommé le premier à ce poste. L'homme s'est employé durant deux ans à financer les "investissements d'avenir" dans l'industrie, la recherche, l'enseignement supérieur, le numérique, etc. Même si le dispositif, selon certains - alors dans l'opposition (!) -, aurait parfois dévié de son objectif initial en permettant de financer des dépenses qui, normalement, auraient du être assurées par le budget de l'Etat.

Il reste 9 milliards sur les 35 milliards d'euros du grand emprunt

Il n'en reste pas moins que c'est un total de 91 appels à projets qui ont été lancés depuis 2010, dont 87 sont clos. Sur un total de 35 milliards donc, 26 milliards sont déjà affectés. Il reste donc 9 milliards à disposition pour le nouveau commissaire.. René Ricol avait remis sa démission le 10 mai, l'intérim du poste étant assuré par Philippe Bouyoux, adjoint de René Ricol.

Jean-Christophe Chanut - La Tribune

En savoir plus :

Né à Montauban (82), Louis Gallois a 68 ans. Il avait quitté la présidence d'EADS le 31 mai à l'issue de son mandat. Après avoir été directeur de cabinet de Jean-Pierre Chevènement au ministère de la Défense, il a successivement présidé Snecma, Aerospatiale, SNCF, Airbus et EADS.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :