L'histoire du Groupe ESC Toulouse retracée dans un livre

 |   |  307  mots
Hervé Passeron, directeur du Groupe ESC Toulosue
Hervé Passeron, directeur du Groupe ESC Toulosue
Les Éditions Privat viennent de publier " De Sup de Co à Toulouse Business School, former les pilotes du changement". Un livre écrit par Philippe Hugon qui retrace l'histoire de l'école de commerce. L'ouvrage revient sur les grandes étapes de l'évolution de l'établissement depuis sa naissance en 1902 jusqu'à la création de la Toulouse Business School comme l'explique Hervé Passeron, le directeur du groupe.

Intitulé "De Sup de Co à Toulouse Business School", le livre passe en revue plus de 100 ans d'histoire de l'école créée en 1902. « J'ai lancé ce projet car j'ai pu m'apercevoir que plusieurs Business School avaient des livres tel que celui-ci. L'école possède une histoire sur plus d'un siècle que l'on a appelé le «siècle terrible». Nous avons voulu un livre à la fois agréable à lire avec beaucoup d'iconographies et d'anecdotes. Mais nous souhaitons aussi qu'il y ait du fond, avec en trame, l'évolution de l'école et ses efforts soutenus pour s'adapter aux besoins et aux entreprises. Ce genre d'évolution n'est jamais simple ni rectiligne".

La préface de Pascal Picq, paléoanthropologue au Collège de France insiste justement sur le concept d'évolution. "A sa création, l'école ne comptait que 20 élèves, rappelle Hervé Passeron. Aujourd'hui, nous formons chaque année 5000 élèves sur 3 campus (Toulouse, Barcelone, Casablanca). Parmi eux 800 étudiants étrangers. Aujourd'hui, il faut former directement là où sont les besoins des entreprises." A Casablanca, l'école a lancé le premier programme grande école à l'étranger. L'ESC Toulouse lancera ce mois-ci un programme en Chine et sera présente rapidement à Bangalore, en Inde. Une antenne de formation continue à Paris ouvrira également prochainement.

"Au niveau du programme Grandes Ecoles du Financial Times, nous sommes dans les 20 premiers mondiaux et la 6e école française", souligne Hervé Passeron. Son programme Bachelor figure parmi les 3 premiers en France. "En termes de recherche, notre équipe finance est dans les 4 premières françaises, les 30 premières européennes, les 200 premières mondiales, selon une étude de Arizona State University." Pour 2011, l'ESC Toulouse affiche un budget de 42 M€, essentiellement sur les frais de scolarité. Pour l'an prochain, son budget devrait avoisiner les 44 M€ consolidé.

Paul Périé

© Rémi Benoit

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :