Mobilisation privé / public pour accompagner les PME de Haute-Garonne en difficulté

 |   |  380  mots
La crise s'aggrave en Haute-Garonne, environ 15.000 entreprises reconnaissent avoir des difficultés de financement selon le président de la CCI Alain Di Crescenzo. Hier (mardi 11 juin) une charte pour l'accompagnement des entreprises en difficulté a été signée par différents acteurs économiques du département, privés et publics. Un travail collectif dont l'objectif est de détecter de façon précoce les difficultés des PME/TPE pour faciliter la recherche de solutions.

Banques, experts comptables, Région, CCI, Medef, BPI, Tribunal de commerce, Urssaf, etc. En Haute-Garonne, les acteurs économiques se mobilisent pour prévenir les difficultés des PME/TPE. Une collaboration privé/public rare, justifiée par la crise économique et la nouvelle réglementation bancaire. "Avec les accord de Bâle III, l'accès au crédit sera plus difficile et plus cher", remarque Yvon Malard, président du comité des banques de Midi-Pyrénées et directeur général du Crédit Agricole 31. "Certaines TPE/PME sont confrontées à des accidents de parcours", poursuit-il. "Être en difficulté n'est pas une maladie, confirme Alain Di Crescenzo, c'est un passage presque obligatoire." Sur les 90.000 PME/TPE de Midi-Pyrénées, 15.000 reconnaissent avoir des difficultés de financement selon le président de la CCI de Toulouse.

5 engagements
Afin d'améliorer l'efficacité collective, les signataires de la charte ont recensé les dispositifs et procédures existants dans chacune de leur profession pour soutenir les entreprises en difficulté.
La charte signée hier en présence du préfet de Région Henri-Michel Comet propose 5 engagements :
- Relayer l'information sur ces dispositifs et assurer leur diffusion auprès des entreprises
- Designer dans leurs organisations des interlocuteurs privilégiés à l'écoute des entreprises en difficulté
- Encourager les entreprises à s'adresser à l'un des partenaires signataires
- Faciliter l'examen de la situation de ces entreprises avec l'ensemble du réseau des partenaires
- Participer à une démarche collective de communication

"Quand un banquier tire la sonnette d'alarme, il est déjà tard, estime Yvon Malard. Et le chef d'entreprise se rend compte de difficultés antérieures." "Le chef d'entreprise est souvent, malheureusement, le dernier à voir que son business va mal, appuie Bruno le Besnerais, président de l'Ordre des Experts Comptables de Toulouse Midi-Pyrénées. À nous de lui ouvrir les yeux."

Un site internet
Un point régulier sur l'application de la charte sera effectué lors des réunions du comité de financement de l'économie, qui est à l'initiative de la démarche.
Un site internet tpe-pme-prevenir-31.com a également vu le jour il y a quelques jours, et un mémo intitulé "TPE/PME, prévenir ses difficultés, mode d'emploi" va être distribué aux entreprises du département.

Sophie Arutunian
© Rémi Benoit

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :