Qui sont les deux candidats qui souhaitent présider l'Université fédérale de Toulouse ?

 |   |  804  mots
Joël Bertrand et Philippe Raimbault sont candidats à la présidence de l'Université de Toulouse
Joël Bertrand et Philippe Raimbault sont candidats à la présidence de l'Université de Toulouse (Crédits : DR)
Déjà deux hommes sont en lice pour succéder à Marie-France Barthet à la présidence de l'Université fédérale de Toulouse : Philippe Raimbault, directeur de Sciences Po Toulouse, et Joël Bertrand, directeur général délégué à la science du CNRS. Alors que l'université subit un coup dur avec le retrait de l'Idex, tous deux affichent la même ambition : repositionner Toulouse sur la scène internationale.

Hier soir (9 mai), Philippe Raimbault, 43 ans, a lancé la course à la présidence de l'Université de Toulouse en annonçant officiellement sa candidature lors d'une conférence de presse. L'actuel directeur de Sciences Po Toulouse (qui quittera ses fonctions en cas d'élection) souhaite ainsi succéder à Marie-France Barthet, cette dernière ne voulant pas se représenter pour un second mandat. Ce renouvellement de la présidence arrive dans un contexte difficile avec la perte du label Idex.

"Ce contexte impose d'avoir une stratégie encore plus ambitieuse et dynamique", assure Philippe Raimbault. Le candidat s'inscrit dans la lignée de Marie-France Barthet en ce qui concerne la gouvernance de l'université, c'est-à-dire en faveur d'une université fédérale et non fusionnée, problématique au cœur des débats qui agitent le monde universitaire depuis le retrait de l'Idex.

"Je me situe dans une 'continuité transformante' par rapport au bilan de Marie-France Barthet. Son bilan est bon. Nous avons perdu l'Idex, mais sans elle nous ne l'aurions sans doute jamais eu. Aujourd'hui, il faut aller plus loin dans la mise en commun des compétences, il faut une meilleure appropriation du projet fédéral...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :