Comment Pôle emploi compte reconquérir les entreprises en Occitanie

 |   |  629  mots
Le Pôle emploi en Occitanie va accorder une attention particulière aux entreprises.
Le Pôle emploi en Occitanie va accorder une attention particulière aux entreprises.
La branche régionale du Pôle Emploi est satisfaite de la baisse du chômage enregistrée en 2019 sur l'Occitanie. Néanmoins, son dirigeant, Serge Lemaître est conscient qu'un travail doit être mené auprès des entreprises face aux difficultés qu'elles rencontrent pour recruter. Ainsi, un nouveau dispositif doit permettre de trouver une issue favorable à chacune de leur annonce en moins de 30 jours contre 39 aujourd'hui, en moyenne. Présentation.

"Pour la première fois en 10 ans, dans cette région, le nombre de demandeurs d'emplois en catégorie A, B et C est en baisse", se félicite Serge Lemaitre, le directeur du Pôle emploi en Occitanie. Pour lancer cette année 2020, la région dénombre 567 000 chômeurs contre 578 900 en janvier 2019. Résultat, le taux de chômage reste très élevé, à 10,1% de la population active, mais en baisse de 0,6% sur les 12 derniers mois.

Lire aussi : En Occitanie, le chômage a baissé de 2 % en 2019

"Cette amélioration s'explique par le fait que la région Occitanie a créé plus d'emplois en 2019 que sa population n'a augmenté. D'après nos statistiques, nous sommes autour de 29 000 emplois nouveaux contre 24 000 membres au sein de la population active. Cela reste faible, mais cela place enfin la courbe sur la bonne tendance", décrypte Serge Lemaitre.

Plus globalement, la branche régionale du Pôle emploi a enregistré en 2019 environ 420 000 retours à l'emploi "de plus d'un mois", malgré la signature de 680 000 CDD d'un jour la même année en Occitanie uniquement. Ce nombre de retours à l'emploi, en constante hausse depuis 2014, s'explique en partie par les entrées en formation dispensées par l'organisme public.

"L'année dernière, nous avons offert 86 000 formations à des demandeurs d'emploi afin de faire correspondre leurs compétences avec le marché de l'emploi local. Ce qui représente 13% des entrées en formation en France. Principalement, elles ont concerné les domaines du service à la personne, de l'hôtellerie et de la restauration, du bâtiment et de l'industrie", précise le dirigeant.

"Les entreprises sont conscientes de nos efforts" mais...

Grâce à ces formations, notamment financées par le nouveau PIC signé entre l'organisme, l'État et le Conseil régional, l'Occitanie enregistre un taux d'accès à l'emploi pour ses bénéficiaires de 62,5%, six mois après leur formation. Tout cela dans un souci d'aider les entreprises du territoire à trouver preneur pour ses offres non pourvues, chantier prioritaire du Pôle Emploi.

"On ne peut pas dire qu'il n'y a pas de résultat au regard de ces chiffres. Mais les entreprises recrutent de plus en plus et ont donc des besoins de plus en plus importants à satisfaire, ce qui n'est pas toujours simple. Malgré le fait que 45% d'entre elles disent avoir des difficultés pour recruter, elles sont conscientes de nos efforts alors qu'avant il y avait un amalgame", reconnait le patron du Pôle emploi en Occitanie.

entreprises Pole Emploi

Graphique sur la satisfaction des entreprises à propos des services de Pôle emploi, réalisé par ce dernier.

Une centaine de nouveaux conseillers pour les entreprises

Ainsi, les entreprises qui passent par l'organisme pour tenter de recruter un nouveau collaborateur se disent satisfaites pour 75,9% d'entre-elles. Dans une économie régionale en plein essor, qui ne cesse de créer des emplois, il reste donc tout de même une entreprise sur quatre à convaincre. Pour cela, la branche régionale du Pôle emploi a recruté, en janvier dernier, 90 nouveaux conseillers dédiés aux entreprises. Ce qui porte cette catégorie à 560 conseillers pour les dépositaires d'annonces, sur un total de 3 500 conseillers dans la région. De plus, un nouveau dispositif à leur égard va être mis en place, du nom d'Action Recrut'.

"Pour toute offre déposée depuis plus de 30 jours et n'ayant pas été pourvue, un conseiller rappelle l'entreprise, analyse la difficulté de recrutement et lui propose un plan d'action en s'engageant sur les délais", explique Serge Lemaître.

Aujourd'hui, le délai moyen pour qu'une offre soit pourvue en Occitanie est de 39 jours, contre 44 au niveau national. Mais la nouvelle convention tripartite signé avec l'État et les partenaires sociaux et qui fixe les objectifs de l'organise veut ramener ce ratio à 29 jours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :