225 800 intentions d’embauche en Occitanie pour 2018

 |   |  660  mots
Les métiers en lien avec les services représenteront la majorité des embauches en 2018.
Les métiers en lien avec les services représenteront la majorité des embauches en 2018. (Crédits : Rémi Benoit)
Le Pôle Emploi Occitanie a dévoilé son enquête annuelle sur les besoins en main-d’œuvre au sein des entreprises de la région pour l’année 2018. D’après un questionnaire envoyé aux entreprises régionales par l’organisme, 28 % d’entre-elles envisagent au moins une embauche cette année, pour un volume total de 225 800 prévisions d’embauches. Les services aux entreprises et aux particuliers représentent la majorité de ces intentions d’embauche dans la région.

"C'est le signe que la reprise économique est bien là", s'est empressé de dire Serge Lemaître, le directeur du Pôle Emploi Occitanie. D'après l'enquête annuelle sur les besoins en main-d'œuvre des entreprises de la région réalisée par l'organisme, 27,6 % des entreprises d'Occitanie envisagent au moins une embauche pour l'année 2018. Une augmentation de 4,1 points par rapport à l'année 2017. Au total, Pôle Emploi a dénombré 225 800 intentions d'embauches pour l'année en cours. Un vrai bond par rapport à l'année 2017 où seulement près de 188 000 prévisions d'embauche avaient été recensées.

"C'est une enquête que nous réalisons depuis 2002 et qui a pour objectif de connaître les besoins de recrutement dans notre région pour les anticiper et pouvoir y répondre par de la formation notamment. Cette année, elle nous révèle des chiffres très satisfaisants, qui cependant, ne doivent pas nous faire oublier la situation macroéconomique de la région avec un chômage de masse à 10,5 % de la population active", tempère le patron du Pôle Emploi Occitanie.

En effet, ce dernier comptait dans ses fichiers pas moins de 570 000 demandeurs d'emplois dans les catégories A, B et C au total à la fin du dernier trimestre 2017. Ainsi, la région Occitanie dispose du deuxième taux de chômage le plus élevé de France derrière la région Hauts-de-France.

De plus en plus difficile de recruter en Occitanie

Et pourtant, les difficultés pour recruter sont de plus en plus présentes. Le Pôle Emploi Occitanie a même classé comme prioritaire le chantier des offres d'emploi non pourvues. Sur les 42 600 entreprises qui ont répondu à ce questionnaire (sur 164 600 interrogées, ndlr), plus de 37 % d'entre-elles estiment que leurs projets de recrutement sont ou seront difficiles à réaliser. Un sentiment partagé déjà par 29,8 % des entreprises en 2016 et qui n'a cessé d'augmenter depuis.

"Avec 37,2 % de projets de recrutement déclarés comme difficiles à réaliser, nous avons le taux le plus bas dans toute la France. La réponse se trouve dans le fait que nous disposons d'un important réservoir de main-d'œuvre par rapport à d'autres régions", relativise Pierre Brossier, le directeur des statistiques au sein de l'organisme.

D'après l'étude, les métiers principalement concernés par ce fléau (et non saisonniers) sont les aides à domiciles et aides ménagères, les chauffeurs routiers, les employés de maison et personnels de ménage, et les ingénieurs, cadres dans la R&D et responsables informatiques. Néanmoins, en 2017, le Pôle Emploi Occitanie avait reçu 305 000 offres d'emplois de la part des entreprises, pour 90 % des offres satisfaites.

Les services en force

Autre difficulté, la région Occitanie étant fortement marquée par une importante activité agricole et une activité touristique développée, 49 % des intentions d'embauche pour l'année 2018 sont liées à une activité saisonnière (contre 35 % en moyenne en France, ndlr). Ainsi, 45 % des embauches envisagées sont des contrats inférieurs à six mois.

Par conséquent, les besoins de main-d'œuvre dans les secteurs de l'hébergement & restauration et de l'agriculture, où les saisonniers sont très nombreux, occupent une place importante dans la répartition des intentions d'embauche par domaine ci-dessous. À noter également que 59 % des recrutements envisagés sont dans les services (services aux particuliers, aux entreprises, hébergement et restauration, ndlr).

besoins en main-d'oeuvre en 2018

Ainsi les métiers de la vente, du tourisme et des services (serveurs, cuisine et agents d'entretien par exemple) pourraient représenter jusqu'à 83 570 embauches en 2018. Juste derrière, on retrouverait les métiers de l'agriculture avec 44 015 emplois potentiels. Les métiers du social et du médico-social (aide-soignants par exemple) envisagent quant à eux 22 511 embauches. Enfin, les ouvriers du BTP pourraient être 10 179 de plus en Occitanie en 2018 et l'explosion du e-commerce pourrait provoquer le recrutement de 6 700 préparateurs de commandes dans la région.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :