Emploi : la Région Occitanie et l’agence Adecco s’associent

 |   |  505  mots
La présidente de la Région Carole Delga et Pierre Lombard, le directeur général des opérations Adecco France, ont signé la convention mardi 20 mars.
La présidente de la Région Carole Delga et Pierre Lombard, le directeur général des opérations Adecco France, ont signé la convention mardi 20 mars. (Crédits : Région Occitanie)
Face à l’afflux démographique dans la région et au besoin d’emplois qui en découle, l'Occitanie et l’agence d’intérim Adecco s’associent dans le cadre d’une convention. L’objectif est d’accélérer le développement des CDI intérimaires et des pôles de compétences partagées pour les entreprises.

La région Occitanie est la région en France qui accueille chaque année le plus de nouveaux habitants. Tous les ans, ils ne sont pas moins de 52 000 à s'installer dans la région, dont 22 000 actifs. Un dynamisme démographique que le marché de l'emploi doit parvenir à suivre, sous peine d'augmenter le chômage dans la région.

"Nous sommes face à une situation paradoxale en Occitanie. Nous sommes le territoire qui créé le plus d'emplois chaque année en France, mais en nombre insuffisant car nous en avons besoin d'énormément", constate la présidente de la Région, Carole Delga.

Au total, entre 2011 et 2016, l'Occitanie a créé 28 000 emplois dans le secteur privé. Parallèlement à cette bonne nouvelle, une autre contraste quelque peu le tableau : il y aurait en Occitanie 15 000 offres d'emplois non pourvues dans la région, faute de qualification. Des emplois qui se concentrent dans le service à la personne, l'hôtellerie, la restauration, l'ingénierie et le bâtiment notamment.

Ainsi, pour répondre en partie aux difficultés des entreprises régionales à recruter et pour assurer un accès à l'emploi à un maximum de personnes, l'agence d'intérim Adecco et la Région Occitanie ont signé une convention pour la période 2018-2019.

L'emploi intérimaire en pleine progression dans la région

En décembre 2017, l'Occitanie comptait 56 400 intérimaires, soit une progression de +10,2 % sur un an, un indicateur considéré comme le véritable thermomètre de l'économie. Carole Delga veut donc maintenir cette dynamique. La convention avec Adecco, qui compte 45 agences sur le territoire régionale, a notamment pour but de développer le CDI intérimaire. Encore mal connu, ce type de contrat profite seulement à 1000 personnes actuellement en Occitanie. Le bénéficiaire signe un contrat avec une agence d'intérim qui l'envoie sur différentes missions en entreprises et lui garantit un revenu minimim y compris pendant les périodes non travaillées entre les différents emplois (intermissions).

Dans le cadre de cette convention, Carole Delga compte également sur les pôles de compétences partagées (PCP). Actuellement au nombre de quatre dans la région, "ces structures ont pour mission de créer une formation sur mesure pour les entreprises quand il y a un manque de qualification", explique Pierre Lombard, le directeur général des opérations Adecco France.

Ainsi, quand plusieurs entreprises signalent un manque de compétences similaire sur une même zone géographique, via ce PCP, Adecco va créer une formation sur mesure en coopération avec un organisme de formation pour répondre à la demande des entreprises. Les personnes qui bénéficient de ce cursus, grâce à un CDI intérimaire, réaliseront leur mission dans les différentes entreprises qui ne parvenaient pas à recruter.

Entre quatre et six pôles de compétences partagés doivent voir le jour en Occitanie en 2018, à Moissac, Nîmes, Castres, Toulouse et Montpellier. Les secteurs d'activités concernés n'ont pour le moment pas été dévoilés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :