Le nombre de demandeurs d’emploi progresse de 4,5 % en un an autour de Toulouse

 |   |  564  mots
Selon les départements et les profils, la situation présente néanmoins quelques disparités
Selon les départements et les profils, la situation présente néanmoins quelques disparités (Crédits : Rémi Benoit)
Malgré la quasi stabilité des chiffres du chômage entre octobre et novembre 2015 dans le territoire de Midi-Pyrénées, la situation s’est fortement dégradée pour les séniors et les femmes depuis un an. Zoom sur le marché de l’emploi local.

La légère baisse des chiffres du chômage intervenue entre octobre et novembre 2015 dans le territoire de Midi-Pyrénées (- 0,1 %) n'aura pas suffi à gommer la dégradation du marché de l'emploi qui s'est opérée entre novembre 2014 et novembre 2015.

Fin novembre, les huit départements de l'ancienne région Midi-Pyrénées comptaient en effet 266 400 demandeurs d'emploi, soit 400 chômeurs de moins qu'en octobre. Mais au cours des douze derniers mois, toutes catégories de demandeurs d'emploi confondues, ce chiffre a progressé de 4,5 %, indiquaient la direction régionale de Pôle Emploi et la Direccte Midi-Pyrénées dans leur dernière note de conjoncture. 18,1 % de ces demandeurs d'emploi, soit 49 000 personnes, ont un droit payable au RSA (Revenu de solidarité active).

Selon les départements et les profils, la situation présente néanmoins quelques disparités. Les femmes et les plus de 50 ans sont ainsi les plus pénalisés. Le nombre de femmes à la recherche d'un emploi dans la catégorie A (en actes positifs de recherche d'emploi selon la nomenclature Pôle Emploi), a augmenté de 0,3 % entre octobre et novembre 2015 et de 4,1 % en un an. Pour les séniors (plus de 50 ans) de la catégorie A, la dégradation est encore plus spectaculaire. Dans cette catégorie, la hausse du nombre de demandeurs d'emploi est de 1,3 % entre octobre et novembre 2015 et de 9,7 % sur un an.

Les moins de 25 ans retrouvent du travail

La bonne nouvelle vient en revanche des jeunes diplômés, qui ont été les plus nombreux à retrouver le chemin de l'entreprise depuis un an. Le chômage des moins de 25 ans (catégorie A) a baissé en effet de 2,5 % au cours des douze derniers mois en Midi-Pyrénées et de 0,4 % entre octobre et novembre 2015. Les hommes en profitent particulièrement (3,1 % de demandeurs d'emploi en moins dans cette catégorie en un an et 1,3 % de moins rien qu'entre octobre et novembre). Ils sont suivis par les femmes de moins de 25 ans (- 1,8 % inscrites parmi les demandeuses d'emploi). Un signe de dynamisme du marché du travail.

Aveyron et Tarn-et-Garonne, les plus touchés

Les différents départements du territoire Midi-Pyrénées ne sont pas tous égaux face au chômage... C'est dans les Hautes-Pyrénées que le nombre de demandeurs d'emploi de la catégorie A a le moins progressé en un an (+ 1,5 %).

À l'inverse, les départements de l'Aveyron (+ 6,7 %) et du Tarn-et Garonne (+ 5,7 %) affichent les plus mauvais résultats, suivis par le Gers (+ 4,9 %) et le Lot (+ 3,1%). Sur la même période, en Ariège, le nombre de demandeurs d'emploi a progressé de 2,7 % et de 2,5 % en Haute-Garonne.

Le chômage de longue durée est un autre indicateur important et sur ce point, les résultats de Midi-Pyrénées sont meilleurs qu'au niveau national. Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle Emploi depuis plus d'un an a progressé de 1,7 % dans la région contre 1,9 % au niveau national.

89 % des offres d'emploi dans le tertiaire

Cette étude renseigne aussi sur le marché du travail. Ainsi, 119 456 offres ont été enregistrées par Pôle Emploi depuis début 2015, soit une progression de 2,7 %.

89 % de ces offres concernent le secteur tertiaire (en hausse de 3,5 %). 3 % des offres concernent le secteur de la construction (en hausse de 0,6 %), 6 % des offres les métiers de l'industrie (en baisse de 2,4 %) et 2 % le secteur de l'agriculture (en forte baisse de 17,9 %).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :