Air France maintient sa base à Toulouse

 |   |  317  mots
Air France maintient sa base à Toulouse
Air France maintient sa base à Toulouse
Air France maintient sa base à Toulouse. En mai dernier, la compagnie aérienne avait pourtant annoncé son attention de fermer les bases de Toulouse, Marseille et Nice. Un compromis a été trouvé entre la direction et les syndicats.

Toulouse va conserver sa base Air France. En mai dernier, la compagnie aérienne  avait annoncé son attention de la fermer sa base toulousaine ouverte en 2012, au même titre que celles de Marseille et Nice. 77 pilotes Air France toulousains devaient être déplacés à Paris d'ici à octobre. La direction a finalement renoncé à cette décision.

"Ce n'est pas un revirement, assure le porte-parole d'Air France à Toulouse. Il y avait un contrat de trois ans qui devait être négocié entre les syndicats et la direction. Les équipages voulaient rester à Toulouse. Frédéric Gagey, le président d'Air France, souhaitait un accord. Un compromis a été trouvé."

Le nouvel accord, signé le 16 juillet, devrait assurer la présence des 97 pilotes, 200 hôtesses et stewards et d'une vingtaine de mécaniciens à Toulouse pour au moins deux ans.

Une décision saluée par le maire de Toulouse

La décision a été saluée favorablement par Jean-Luc Moudenc, le maire Les Républicains de Toulouse.

"C'est une excellente nouvelle pour les 180 personnels navigants commerciaux et les 79 pilotes Air France basés à Toulouse, qui sont dans l'incertitude depuis le mois de mai dernier, quant à la réaffectation de leur poste sur Paris, s'est-il réjoui. C'est aussi une excellente nouvelle pour l'emploi local, dans un contexte économique très tendu."

Le 26 mai dernier, le maire de Toulouse avait fait part de ses inquiétudes concernant les employés toulousains dans une lettre envoyée à Alexandre de Juniac, le président directeur général d'Air France-KLM.

"Je l'ai alerté sur la nécessité d'accompagner le développement de notre Métropole, qui gagne chaque année 13 000 habitants. La qualité de la desserte aérienne de Toulouse est un impératif économique et une réponse aux besoins de mobilité, car Toulouse n'est à ce jour pas encore desservie par la LGV", a précisé le maire dans un communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :