Une trentaine de nouvelles entreprises ont débarqué à Toulouse en 2018

 |   |  471  mots
La Ville rose ne cesse de séduire.
La Ville rose ne cesse de séduire. (Crédits : Rémi Benoit)
L'agence de développement économique de la Métropole de Toulouse, Invest In Toulouse, a fait savoir que ses actions ont permis l'installation de 29 nouvelles entreprises l'année passée sur le territoire. Dans le même temps, les demandes d'implantations se multiplient, tout comme les touristes.

Toulouse est une ville qui attire de plus en plus les pépites de demain. Après avoir accueilli 16 entreprises innovantes en 2017, la Ville rose a vu s'implanter encore 29 sociétés travaillant sur les nouvelles technologies l'an passé, selon l'Agence d'attractivité de Toulouse Métropole.

Lire aussi : Cette agence qui vend Toulouse au quotidien

"L'année 2018 est un très très bon cru, qui résulte de la pertinence des choix qui ont été faits, avec notamment un nombre de dossiers d'implantations réceptionnés qui a triplé par rapport à l'exercice précédent (274 contre 91 en 2017, ndlr)", fait savoir Philippe Robardey, premier vice-président de cette agence qui emploie 51 personnes et également président de la CCI Toulouse-Haute-Garonne.

Parmi les jeunes pousses qui ont fait le choix de s'implanter sur le territoire toulousain figure notamment la startup Neoptera, en provenance de Grande-Bretagne, qui travaille sur un projet de taxi volant, comme Eva, et qui prévoit d'employer 30 personnes d'ici trois ans. On note également l'installation de l'entreprise de drones australienne Iridium Dynamics au BizLab, ou encore l'arrivée à Blagnac de la société indienne Neewee, qui travaille sur l'optimisation des processus de production grâce à de l'intelligence artificielle.

Lire aussi : Comment Toulouse veut devenir un leader de l'intelligence artificielle

Les Espagnols adorent Toulouse

En plus d'attirer des entreprises qui pourraient créer au total d'ici trois ans pas moins de 557 emplois dans l'agglomération, cette dernière ne cesse de séduire davantage de touristes, français comme étrangers.

"Sur l'année 2018, la métropole toulousaine a accueilli 5,4 millions de visiteurs environ (estimation qui ne prend pas en compte les voyages à la journée pour des motifs professionnels, ndlr), ce qui représente une augmentation de +1 % par rapport à 2017. Parmi eux, la part des touristes étrangers a augmenté très fortement, pour atteindre 41 % (+9 % par rapport à l'exercice précédent, nldr)", réjouit Sylvie Roullion Valdiguié, vice-présidente de l'agence et adjointe à la mairie de Toulouse en charge de tourisme.

Les Espagnols sont la nationalité étrangère qui visite le plus Toulouse, devant respectivement les Anglais, les Belges et les Allemands. Et c'est tout sauf un hasard, puisque ce sont dans ces pays que Toulouse Métropole diffuse depuis trois ans au printemps ses spots TV de promotion.

Une liaison ferroviaire directe entre Toulouse et Barcelone

Néanmoins le classement ne devrait pas connaître de bouleversement sur l'année 2019, malgré les campagnes ciblées sur le réseau social chinois WeChat qui compte un milliard d'utilisateurs. En effet, une ligne directe de train à grande vitesse va être prochainement lancée entre Toulouse et Barcelone. La ligne qui desservira également Carcassonne, Gérone et Figueras, sera ouverte du 31 mars au 22 septembre. En trois heures de trajet, il sera donc possible pour les Barcelonais de venir découvrir la capitale de l'Occitanie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :