Forum économique de Toulouse : quels sont les freins à l'innovation ?

Le CCI de Toulouse a rassemblé plus de 800 acteurs économiques de la région jeudi 15 septembre à l'occasion de la 6e édition de son Forum économique. Cette année, la parole a été donnée à des entrepreneurs, des économistes et et intellectuels sur la manière d'actionner les leviers de croissance et d'innovation dans le pays.
800 personnes ont participé au Forum économique de Toulouse. Photo Archives
800 personnes ont participé au Forum économique de Toulouse. Photo Archives (Crédits : Rémi Benoit)

"Dans notre région, le taux de création d'entreprises est de 15%, ce qui est pratiquement un record national", a vanté Alain Di Crescenzo, président de la CCI de Toulouse ce jeudi 15 septembre en ouverture du Forum économique de Toulouse. Pour cette 6e édition, qui a rassemblé 800 personnes, la CCI a voulu donner la parole à des entrepreneurs, des économistes et et intellectuels sur la manière de générer "une nouvelle croissance française".

"Les entrepreneurs sont surtout de jeunes blancs appartenant aux CSP+"

Alors que la création de startups n'a jamais été aussi dynamique, les participants ont évoqué, lors d'une table-ronde thématique, les freins à la création d'entreprise qui perdurent.

"Pour le moment, les entrepreneurs sont surtout de jeunes blancs appartenant aux CSP+. Or, il existe toute une population qui a plein d'idées mais qui ne connaît pas les structures d'accompagnement de startups ou qui n'ose pas créer son entreprise", estime Nicolas Hazard, président du Comptoir de l'Innovation, un fonds d'investissement qui a lancé son premier incubateur en Seine-Saint-Denis.

Un entre-soi qui peut nuire à l'innovation a également souligné le philosophe Raphaël Enthoven, interrogé sur le parallèle entre l'entrepreneur et l'explorateur :

"L'innovation, la découverte, naît où l'on ne l'attend pas. Christophe Colomb a découvert par hasard l'Amérique et c'est par ce même hasard que sont nés le Coca-cola, le velcros ou la tarte tartin. L'explorateur n'est pas un voyageur qui navigue d'un point A à un point B mais un flâneur qui garde un œil vigilant sur le monde qui l'entoure".

De son côté, le cofondateur de la startup toulousaine AnatomikModeling Benjamin Moreno a souligné "l'éparpillement des aides entre l'échelon local, national et européen. "Cela demande beaucoup de temps de s'informer et de monter des dossiers de financement", fait-il remarquer.

Lire aussi : AnatomikModeling fait entrer les implants 3D au bloc opératoire

Pour le préfet de Région Pascal Mailhos, il est surtout important de structurer davantage les filières pour favoriser le développement économique : "Dans le domaine de l'agroalimentaire, la viticulture et la filière laitière ne sont pas assez structurées et la valeur ajoutée n'est pas encore optimale. La filière numérique doit elle aussi se structurer". Le préfet a également souligné que compte tenu de sa croissance démographique (50 000 habitants supplémentaires chaque année, NDLR), la région Occitanie pourrait passer de la 6e à la 3e place française d'ici 6 ans.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.